IMG 20181016 113653Le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) s’insurge contre le comportement de certains agents de l’administration douanière, qui à dessein bloquent les nominations, parce qu’exigeant des modifications avant la signature des actes y relatifs. Toute chose qui pour le SYNATRAD, est de nature à empêcher l’administration douanière d’être efficace et d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés en ce dernier trimestre de l’année 2018, notamment en matière de recouvrement. Face à la presse ce mardi 16 octobre 2018, le syndicat qui se qualifie d’observateur prévoyant, n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer la braise sous laquelle repose actuellement l’administration douanière burkinabè, qui du reste, est prise en otage selon elle.

 

IMG 20181016 113716Des goulots d’étranglement étoufferaient et empêcheraient actuellement l’administration douanière burkinabè d’être efficace et d’atteindre ses objectifs, notamment celui de recouvrement et de renflouement des caisses de l’Etat. C’est le diagnostic fait ce mardi matin par le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD). Par la voix de son Secrétaire général adjoint (SGA), Boubié BAZEMO, le SYNATRAD a dénoncé une prise en otage de l’administration des douanes burkinabè. Il fonde sa thèse, notamment sur le blocage des nominations constatées depuis un certain temps. En effet, pour le syndicat, les affectations et les nominations au sein de l’administration des douanes se font peu avant la rentrée scolaire afin de permettre aux agents d’installer leurs familles et de rejoindre sereinement leur poste. Mais, pour cette année 2018, les  affectations se font toujours attendre. Selon Boubié BAZEMO et ses camarades ce blocage qui handicape l’efficacité de l’administration serait la faute de certains agents, qui de par leur carnet d’adresses bien fourni, exigeraient des modifications des actes de nomination et d’affectation avant toute publication. Toute chose qui est inadmissible selon le SYNATRAD qui du reste, estime que les affectations et les nominations des responsables des différents services et offices doivent se baser sur la compétence, gage d’une gestion efficace des ressources humaines. Ce méli-mélo dans les actes de nomination est pour le syndicat, une forme de politisation de l’administration qu’il ne saurait accepter.

20181016 114229Cette thèse de velléités de prise en otage de l’administration douanière se fonde aussi sur le fait que l’application de  certains textes vitaux pour l’oxygénation de l’administration douanière tarde à se faire. Il s’agit notamment de la loi 104/2015/CNT introduit depuis mars 2018 dont l’application est d’une importance capitale aux yeux du syndicat, notamment pour la réussite des missions de la douane burkinabè.

A côté de cela, le SYNATRAD s'insurge aussi contre la tentative de liquidation du processus de reprise en main par la douane de ses fonctions externalisées, entamé depuis septembre 2018, avec l’effectivité de la fin du contrat de COTECNA le 07 septembre 2018, et ce,  par des manœuvres dilatoires afin de se fonder sur d'éventuels mauvais résultats pour se retourner vers des sociétés d'inspection pour contracter à nouveau, jetant ainsi le discrédit sur l'administration des douanes.

Selon le syndicat, cette prise en otage de l’administration empêche l’Administration des douanes de se déployer de façon efficace pour assurer pleinement ses fonctions, notamment celles qui consiste à assurer le recouvrement optimum des recettes au profit du budget de l’Etat. Pour Boubié BAZEMO et ses camarades, cette situation risque de mettre à rude épreuve la cohésion qui a toujours prévalu au sein de l’Administration douanière en créant de nombreux mécontents « dont le seul péché est de n’avoir pas de relations dans la haute sphère décisionnelle », note t-ils. En sa qualité d’observateur prévoyant, le SYNATRAD tire la sonnette d’alarme sur les conséquences d’un tel climat de travail et de collaboration qui pourrait conduire à une déliquescence de la Douane.

Quoi qu’il en soit, le SYNATRAD  invite le gouvernement à s'engager résolument à accompagner l'Administration des Douanes et à se départir des nominations iniques, partisanes et complaisantes. Par ailleurs, il réitère son engagement à accompagner la direction générale des douanes pour la réussite de ses missions et à dénoncer tout acte de nature à entraver son bon fonctionnement et à porter atteinte aux intérêts moraux et matériels de ses militants.

 

Candys Solange PILABRE/ YARO

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

16
Oct2018

Administration douanière burkinabè : Le SYNATRAD dénonce une prise en otage de l’administration qui pourrait conduire à une déliquescence de la douane

Le Syndicat national des travailleurs des douanes (SYNATRAD) s’insurge contre le comportement de certains agents de l’administration douanière, qui à dessein bloquent les nominations, parce qu’exigeant des modifications avant la...

21
Jui2018

Le maraîchage au Burkina : Un secteur porteur toujours en deçà de la demande des populations

Le Burkina a adopté la culture de contre-saison comme une alternative à la promotion de l’autosuffisance alimentaire. A Ouagadougou, beaucoup de familles vivent de ce maraîchage périurbain, mais  souffre du...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2018 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public