Abonnez-vous à nos newsletters

pech une

Le Burkina Faso, pays enclavé, produit environ 30 000 tonnes de poisson dans l’année. Cette production nationale ne peut satisfaire la demande intérieure, ce qui oblige le pays à importer des quantités importantes de poisson. Au barrage de Tanghin, nombreux sont les pêcheurs citadins qui trouvent leur pain quotidien. Nous sommes allés à leur rencontre. Ils ont comme principale...

intr une

En plus du fumier organique utilisé par les agriculteurs au Burkina Faso, les intrants comme l’engrais et l’urée ainsi que les pesticides accompagnent la culture des plantes. Censés être à la disposition des producteurs à cette période où la saison pluvieuse s’est installée, dans plusieurs localités les agriculteurs ne sont pas encore entrés en possession de ceux-ci. Qu’est-ce qui...

dogs une

Le phénomène des morsures de chien à Ouagadougou est aussi récurrent que préoccupant. Pour y remédier un tant soit peu, la municipalité procède souvent à l'abattage de chiens errants, comme ce fut le cas le 25 février 2016, où 41 cabots ont été mis hors d’état de nuire. Néanmoins, les cas de morsures de chien dans la capitale restent légion et les victimes sont exposées à la rage. En...

social

Dans ce monde dit moderne, les réseaux sociaux font partie de la vie de beaucoup de nos contemporains. Dès le réveil, consulter ses comptes Facebook, WhatsApp ou Twitter est pour plusieurs personnes le premier réflexe avant de quitter le lit. On y poste tout, on y raconte et rencontre tout. Mais l’usage des réseaux sociaux n’est pas sans conséquence sur la société. Si certains les...

tra une

Il est courant de constater un véritable remue-ménage dans la circulation avant et pendant une pluie à Ouagadougou. Les conducteurs de véhicules circulent chacun selon son bon vouloir, comme si le respect du Code de la route était suspendu. Cette attitude perturbe la circulation et engendre très souvent des accidents.

Pour Thierry Ouédraogo, commerçant ambulant habitant un quartier...

cnd uneLe procès du putsch manqué de septembre de 2015 s’est poursuivi ce jour au tribunal militaire de Ouagadougou. Maîtres Pierre Yanogo et Guy Hervé Kam ont clos les plaidoiries de la partie civile en appelant le tribunal à rendre justice dans ce dossier pour que non seulement les familles des victimes puissent faire leur deuil, que les blessés arrivent à se reconstruire, mais aussi afin...

restau uneDans la zone industrielle de Kossodo, il est donné de constater une prolifération des restaurants à ciel ouvert aux abords des voies ou à côté des murs de certaines usines. Les principaux clients de ces restos « par terre » sont les ouvriers de la zone. Pourtant, c’est un endroit où la pollution de l’air et des eaux est très prégnante. Le constat sur le terrain est que la...

jug une

Ce mercredi 12 juin 2019, s’est poursuivi le procès du putsch manqué du 16 septembre 2015. La non-comparution d’un des accusés, notamment le général Djibril Bassolet, la plaidoirie de la partie civile pour réclamer la condamnation des accusés et celle de la défense pour les disculper ont constitué le menu des échanges.

Dès l’entame du procès, le parquet a demandé des explications...

cesa uneL’idéal est qu’une femme, pour accoucher, le fasse par voie naturelle. Mais il arrive souvent que certaines femmes finissent par enfanter par césarienne. Pour comprendre l’état actuel de la pratique de l’accouchement par césarienne et les problèmes qui y sont liés, nous avons rencontré le Dr Boubacar Touré, gynécologue accoucheur au Centre hospitalier universitaire (CHU) Yalgado...

dépress une

La maternité est une expérience nouvelle et heureuse dans la vie des femmes, qui peut par moments être épuisante et effrayante. Après l'accouchement, la nouvelle maman peut, eu égard à un certain nombre de facteurs, craindre de ne pas pouvoir être à la hauteur de son nouveau challenge de mère. La parturiente peut alors développer ce qu’on appelle une dépression post-partum. Elle dure...

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

15
Jui2019

Pêche au barrage de Tanghin : Le poisson se fait de plus en plus rare à cause de la surexploitation

Le Burkina Faso, pays enclavé, produit environ 30 000 tonnes de poisson dans l’année. Cette production nationale ne peut satisfaire la demande intérieure, ce qui oblige le pays à importer des...

15
Jui2019

Gestion des intrants au Burkina Faso : Les producteurs crient leur ras-le-bol

En plus du fumier organique utilisé par les agriculteurs au Burkina Faso, les intrants comme l’engrais et l’urée ainsi que les pesticides accompagnent la culture des plantes. Censés être à...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public