Abonnez-vous à nos newsletters

inga unLe moringa oleifera, aussi appelé « arbre de vie », est une plante très prisée au Burkina Faso. Très utilisé dans les domaines de la santé, de la cosmétique et de l’alimentation, c’est un véritable trésor végétal aussi bien pour le consommateur que pour les producteurs.

Arbre traditionnellement originaire des plaines himalayennes de l'Inde, le moringa (moringa oleifera) est de plus en plus répandu  dans les régions tropicales.  Reconnue pour ses « mille » vertus, cette plante est utilisée dans bien des domaines.

Au Burkina Faso, le moringa est une filière très porteuse. Considéré pendant  longtemps comme une plante ordinaire qui était juste  utilisée dans l’alimentation, il est devenu l’un des végétaux les plus prisés depuis les campagnes de sensibilisation  sur ses bienfaits, tant dans l’alimentation que dans la cosmétique, pour ne citer que ces domaines. Et le moins qu’on puisse dire est qu’au Burkina Faso, l’engouement pour cette filière est manifeste. La preuve : plusieurs projets, associations et groupements de femmes s’investissent dans la transformation et la revalorisation de cette plante, qu’il s’agisse de ses fruits, de ses feuilles, de ses racines ou de son écorce.

Le moringa est devenu un véritable business au pays des hommes intègres. Tenez : on trouve des jus, de la liqueur, du thé à base de moringa, de l’huile de moringa, etc., sur le marché. inga2En quelque temps, cette plante est ainsi parvenue à occuper une place assez remarquable en matière économique, tant sur le plan national que celui international. « Nous recevons des commandes depuis la France et la Belgique. Dès que nous produisons, nous expédions cela aux clients à l’étranger », nous informe Minata Sama, vendeuse de produits bios, représente d’une association de transformatrices de moringa.

« Les produits à base de moringa se vendent bien. Il suffit de dire qu’un produit est à base de moringa pour susciter l’intérêt des clients. On peut donc dire que les Burkinabè ont vraiment adopté le moringa », ajoute Minata Sama. « Pommade pour peau et cheveux, pâte dentifrice, gélules, poudre comme complément alimentaire, nous avons plusieurs produits à base de moringa », énumère-t-elle.

Les produits à base de moringa se vendent comme de petits pains au Burkina Faso. Toutefois, il importe d’attirer l’attention des uns et des autres sur l’usage de cet élixir auquel il est fait exagérément recours dans le domaine sanitaire sans le moindre contrôle.

Edwige Sanou

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

15
Jui2019

Pêche au barrage de Tanghin : Le poisson se fait de plus en plus rare à cause de la surexploitation

Le Burkina Faso, pays enclavé, produit environ 30 000 tonnes de poisson dans l’année. Cette production nationale ne peut satisfaire la demande intérieure, ce qui oblige le pays à importer des...

15
Jui2019

Gestion des intrants au Burkina Faso : Les producteurs crient leur ras-le-bol

En plus du fumier organique utilisé par les agriculteurs au Burkina Faso, les intrants comme l’engrais et l’urée ainsi que les pesticides accompagnent la culture des plantes. Censés être à...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public