Capture acnLes propos d'Ahmad Ahmad sur un possible décalage des CAN sèment la confusion au sein de la CAF.

La Fédération ivoirienne de football a dénoncé hier les déclarations du président de la Confédération africaine (CAF), Ahmad Ahmad.

Ce dernier avait annoncé lundi que l'organisation des CAN pourrait être "décalée".

En 2014, la CAF, alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou, avait attribué les trois CAN qui viennent de cette manière : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d'Ivoire et 2023 à la Guinée.

Or, la CAF a décidé le 30 novembre à Accra de retirer au Cameroun l'organisation de la CAN 2019, en raison des retards dans l'avancement des travaux.

Lors d'un passage sur la chaine de télévision Afrique Media TV, Ahmad Ahmad a déclaré  : "En 2021, le Cameroun sera prêt : alors on organise la CAN au Cameroun. Et en 2023 on organise en Côte d'Ivoire. C'était la décision prise par le comité exécutif".

Cette décision n'apparait pourtant pas dans le compte rendu du comité exécutif du 30 novembre. La fédération ivoirienne a donc critiqué ses propos.

"La Fédération ivoirienne de football déplore cette façon de procéder. C'est pourquoi elle s'est empressée d'adresser à la CAF un courrier à ce sujet", peut-on lire dans un communiqué officiel.

Ligue 1 : Lille reprend sa place de dauphin

Lors de la première partie de la 16ème journée de Ligue 1, Lille a repris la place de dauphin du PSG à Montpellier suite à sa victoire sur les Heraultais (1-0). L

L'AS Monaco de Thierry Henry est enfin sorti de la zone rouge après sa victoire (2-0) face à Amiens mais attention il reste sept matchs à jouer ce soir et le classement peut encore changer.

Le match de ce week-end, entre le PSG et Montpellier, comptant lui pour la 17ème journée, a été reporté en raisons du mouvement des gilets jaunes qui pourrait perturber les alentours du Parc des Princes et donc l'accès des fans au stade.

En Angleterre, la 15ème journée a vu une nouvelle victoire de Manchester City, le leader, qui s'est imposé (2-1) face à Watford.

Ce soir, choc au programme entre Manchester United et Arsenal.

Handball : suite de la CAN féminine

Dans le groupe A, le Cameroun s'est imposé (34-25) face à la Côte d'Ivoire tandis que dans le derby de maghreb l'Algérie et la Tunisie se sont quittés sur le score nul de (24-24).

Dans le groupe B, l'Angola, qui a remporté neuf des dix dernières compétitions, a pulvérisé le Maroc (50-14). De leurs côtés, les deux Congos n'ont pas réussi à se départager et ont fait mal nul (29-29).

Les trois premiers pays à l'issue de cette CAN seront automatiquement qualifiés pour les championnats du monde 2019 qui se dérouleront au Japon à l'automne prochain.

 

Source : https://www.dw.com/fr/can-imbroglio-autour-des-futurs-pays-organisateurs/a-46589913

 

Présentation

RADARS INFO BURKINA est un site multimédia d’information générale dont la ligne éditoriale est axée sur les droits humains, la bonne gouvernance, l’équité, la justice sociale et la promotion des bonnes pratiques. Notre démarche est foncièrement enracinée dans la proximité du traitement des nouvelles et le strict respect des principes d’éthique et de déontologie journalistiques.

Radars Info Burkina est constitué d’une équipe motivée et déterminée qui capitalise une riche expérience professionnelle avérée.

Radars info Burkina a tissé, par ailleurs, un vaste réseau de collaborateurs, de partenaires et de personnes ressources qui crédibilisent la publication au quotidien d’informations vraies et des faits réels sur nos différentes plateformes.

Dernières nouvelles

23
Mar2019

Utilisation des « secrets de femmes » : « Certains produits vendus sur le marché et introduits dans le vagin représentent un danger pour la paroi vaginale, car ils la détruisent », Dr Yacouba Ouattara

Autrefois principalement utilisés par des Sénégalaises et des Maliennes, les « secrets de femmes » sont également entrés, au fil du temps, dans les mœurs des femmes burkinabè. Pour assurer la satisfaction...

22
Mar2019

Procès du putsch de septembre 2015 / interceptions téléphoniques du général Bassolé : « Ça démontre que le général Bassolé était plus qu’un complice. Il était un acteur. Il était dans la stratégie du chaos et de la terre brûlée », Me Kam

La diffusion des bandes sonores montrant la culpabilité de certains accusés et déchargeant d’autres dans le cadre du procès du coup d’Etat de septembre 2015 se poursuit au tribunal militaire...

Adresse et contacts

O3 BP 7240 Ouagadougou 03
info@radarsburkina.net
(00226) 78 87 61 27 / 58 31 58 56
Copyright © 2019 Radars Info Burkina - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public