jeudi 2 décembre 2021

Congrès extraordinaire du CDP : Le sort des « frondeurs » bientôt connu

relec uneLe Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a tenu son congrès extraordinaire ce dimanche 22 septembre. Et ce, au lendemain du verdict  du tribunal qui a donné  raison à son président, Eddie Komboïgo, et débouté de leur plainte ceux que ce dernier qualifie de « dynamiteurs » du parti. Radars Info Burkina y était. Lisez plutôt

« Par cette mobilisation, vous démontrez à la face du monde votre attachement à notre parti, le Congrès pour la démocratie et le progrès, n’en déplaise aux oiseaux de mauvais augure», a lancé Eddie Komboïgo devant des congressistes  venus de toutes les 45 provinces du pays ainsi que de la diaspora. 

« Si nous sommes réunis ce matin, a-t-il poursuivi, c’est parce que la justice a triomphé hier au palais de la justice »,  allusion faite à la décision de justice de la veille qui lui a donné raison.

Jusqu’à la veille de ce congrès, l’incertitude plainait sur sa tenue. En effet, Mamadou Lamine Koanda  et d’autres cadres de ce parti avaient attaqué les instances du CDP en justice, y compris la tenue du congrès, mais ils ont été déboutés de leur plainte par le juge. Ce verdict, selon l'actuel président du « parti de l'épi et de la daba », est une preuve de la crédibilité de la justice burkinabè.

Pour Eddie Komboïgo, ce procès intenté par certains cadres du parti n’est en réalité qu'une manœuvre  ourdie par une minorité pour affaiblir le CDP. « Ce qu’ils veulent, c’est  la liquidation du parti pour n’avoir pas été élus à sa tête», a-t-il déclaré. Et d’ajouter que ces gens ne sont plus de simples frondeurs mais « des dynamiteurs »  de parti.

relec 2Si Eddie Komboïgo ne s'est pas prononcé clairement sur l’exclusion de ceux qu’il qualifie de « dynamiteurs » du parti,  son discours le sous-entend. « Vous ne pouvez pas vous acharner contre un parti et prétendre y militer. Vous ne pouvez pas avoir un pied dedans et un pied dehors. Si vous vous avez un pied dedans et un pied dehors, vous êtes finalement dehors», a-t-il déclaré.

À la question de savoir quel sera le sort de ces frondeurs, Eddie Komboïgo dit s’en remettre au congrès. « Le congrès en décidera», a-t-il affirmé. Selon le président du CDP, ce congrès extraordinaire décidera également du sort des cadres de son parti qui participent aux activités politiques de Kadré Désiré Ouédraogo qui s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle 2020.

Interrogé sur sa propre participation à l’échéance électorale de 2020, M. Komboïgo dit attendre que son parti en définisse les conditions avant qu’il se décide.

En attendant la fin des travaux des congressistes pour connaître le sort « des dynamiteurs de son parti », Eddie Komboïgo  a lancé un nouvel appel au retour  « de façon digne » de l’ex-président Blaise Compaoré.

Péma Néya

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>