Jeûne musulman : Quel rôle doit jouer la femme musulmane ?

yankine uneActuellement, c’est le mois du jeûne musulman partout dans le monde. Au cours de cette période de privations et de sanctification, il est vivement recommandé aux fidèles musulmans d’adopter de bonnes pratiques et de bons comportements. Hommes comme femmes doivent ainsi développer de nombreuses qualités. Quel rôle la femme musulmane doit-elle jouer durant ce mois de jeûne pour accompagner son homme, ses enfants et son entourage ? De quelles qualités doit-elle faire montre ?Hadja Zeinabou Yankiné, professeur de civilisation et histoire des religions au centre universitaire polyvalent du Burkina, nous donne des réponses.

D’entrée de jeu, a affirmé Hadja Zeinabou Yankiné, d’une manière générale, la femme musulmane qui aime l’islam doit bien s’occuper de son mari. Toute bonne femme doit être soumise à son homme comme le recommandent toutes les religions. Elle précise que soumission ne rime pas avec faiblesse mais qui traduit plutôt une complémentarité. « Chacun des partenaires dans le couple a son rôle à jouer, et ces rôles ne peuvent être inversés», dit-elle. La femme est le pilier de la société et pour être une bonne épouse et jouer pleinement son rôle, l’éducation est primordiale. Selon notre interlocutrice, de plus en plus, l’éducation de la jeune fille musulmane est faussée et le plus souvent elle est laissée à elle-même. yankine 2Beaucoup de parents n’ont pas le temps d’enseigner l’islam à leurs filles ni de leur apprendre comment prendre soin d’elles et comment être de bonnes épouses. « Ce n’est pas au moment où on s’apprête à donner en mariage une jeune fille qu’il faut commencer à lui enseigner son rôle ; cela doit être fait dès sa tendre enfance et étape par étape », martèle Hadja. Selon elle, toute femme musulmane doit respect et considération à son mari. En outre, elle doit être aux petits soins pour ce dernier, éviter les querelles, veiller à l’éducation des enfants, apporter le bonheur dans la famille et assurer l’équilibre du foyer. Et d'ajouter qu'en ce mois de jeûne qui est un mois béni, la femme musulmane doit redoubler d’efforts dans ce sens d'autant plus que si elle le fait, elle est récompensée doublement. « Les bénédictions que l’homme reçoit, son épouse les reçoit doublement. C'est pourquoi aucune femme ne doit laisser par exemple sa domestique cuisiner pour son homme », souligne-t-elle.

Une musulmane mariée nous affirme que son rôle est de travailler à mettre à la disposition de son mari tout ce dont il a besoin, de le réconforter et de l’encourager. « J’arrive à bien jouer mon rôle d’épouse musulmane. J’accompagne aussi mon époux dans la prière, dans la recherche du bien autour de soi et dans le renforcement des liens familiaux et amicaux », assure-t-elle. Elle nous confie qu'elle a, par exemple, incité son mari à acheter du sucre et des dattes à partager à sa famille, à ses amis et aux voisins du quartier. Mais pour que la femme musulmane arrive à jouer son rôle, beaucoup de facteurs sont à prendre en considération. Hadja Yankiné termine en disant que les devoirs dans un couple n’incombent pas seulement aux femmes : « Les hommes également ont des devoirs envers leurs femmes ». L’harmonie dans un couple est l'affaire des deux conjoints.

Elza Nongana (Stagiaire)