Radars au tribunal : Pour avoir tenté de volé un poste téléviseur et une bouteille de gaz, Abdoul écope de 6 mois de prison ferme

rddar uneAbdoul, un jeune homme âgé de 18 ans, a comparu au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou aujourd’hui 14 septembre 2021. Il était à la barre pour répondre des faits de tentative de vol d’une télé et d’une bouteille de gaz. L’accusé se serait introduit par effraction dans le domicile d’une dame, Sonia, pour dérober des biens.

Les faits remontent à mai 2021. Abdoul, célibataire sans enfant, 18 ans, se serait introduit par effraction dans le domicile de dame Sonia, en faisant sauter le verrou de la porte, pour en soustraire des biens, notamment une télé et une bouteille de gaz.

A la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il explique cependant qu’il s’est introduit dans le domicile de la bonne dame juste pour se soulager. Il affirme que c’est quand il passait qu’il aurait remarqué que la porte de dame Sonia n’était pas fermée. Il s’est donc introduit dans la maison, où il a aperçu deux téléphones portables, mais a décidé d’emporter le poste téléviseur. Vu qu’il ne pouvait pas passer inaperçu avec le poste téléviseur, il jeta son dévolu sur la bouteille de gaz. Mais il confie devant le tribunal être ressorti sans avoir rien pris. C’est à sa sortie du domicile de la dame que des jeunes du quartier l’auraient aperçu et l’auraient appréhendé après une course-poursuite. « Si vous n’avez rien dérobé ni forcé la porte de la maison de la dame, pourquoi ces jeunes vont ont-il pourchassé ? » demande le tribunal au prévenu. Et celui-ci de persister : « Je n’ai pas défoncé la porte. C’est en passant que j’ai vu que celle-ci était ouverte, donc je suis entré ».

rddar 2« Donc quand une porte est ouverte, cela vous donne le droit d’entrer ? » ne peut s'empêcher de lui demander de nouveau le tribunal. Le prévenu répond qu’il avait faim. « J’avais faim et je suis allé voir ma mère au marché pour qu’elle me donne de l’argent pour que j’achète à manger, mais elle m’a dit qu’elle n’avait rien. Je me promenais pour chercher du travail et j’ai voulu me soulager, donc je suis entré dans la cour et une fois à l’intérieur, j’ai vu que la porte était ouverte et je suis entré », affirme-t-il à la barre.

« Donc si on vous comprend, c’est sans aucune raison que ces jeunes-là vous ont pourchassé et vous ont arrêté ? » relance le procureur. « Je suis entré dans cette cour juste pour me soulager », répond Abdoul.

Dans son réquisitoire, le procureur a affirmé que si les jeunes ont pourchassé et capturé le prévenu, c’est parce qu’ils ont été alertés par le bruit de la porte quand celui-ci tentait de forcer le verrou. Il a demandé que le prévenu soit gardé dans les liens de la détention et déclaré coupable. Et qu’en répression, il soit condamné à  24 mois de prison, dont 12 ferme, et à une amende de 250 000 FCFA avec sursis.

Le sieur Abdoul a été reconnu coupable par le TGI de Ouaga, lequel l’a condamné à 6 mois de prison et à 300 000 FCFA d’amende, le tout ferme. Il dispose, conformément à la loi, de 15 jours pour faire appel du verdict.

S. M. K.