Consommation de volaille : Entre poulet de chair et poulet bio, lequel choisir ?

naces uneLa consommation de viande blanche, notamment de poulet, est recommandée pour ses nombreux bienfaits. Sur le marché, on trouve deux variétés de poulets : les poulets bios ou locaux et les poulets de chair ou OGM (organisme génétiquement modifié). Cependant, les poulets de chair sont les plus consommés. Pourquoi ? Quelles valeurs nutritives le poulet contient-il ? Quelles conséquences la consommation des poulets de race peut-elle avoir sur la santé humaine ? Eléments de réponse.

Que ce soit les jours ouvrables ou les week-ends, la viande de poulet est prisée par les Burkinabè. Reconnue pour ses nombreux bienfaits sur la santé, la viande de poulet est fortement recommandée. Le poulet est un antidépresseur naturel, empêche la perte osseuse,  sain pour le cœur, plein de phosphore, stimule le métabolisme, favorise la santé visuelle et  essentiel pour la croissance des tissus. La viande de poulet est source de protéines, riche en acides aminés, en phosphore et en vitamine B6. Les poulets locaux se font de plus en plus rares car les éleveurs de volailles préfèrent pratiquer l’élevage des poulets de chair. Et ce parce que leur reproduction est rapide, donc ils sont plus rapidement rentables que les poulets locaux qui nécessitent beaucoup plus de temps et de moyens. Il faut vingt et un jour pour qu’un œuf de poulet de chair sous couveuse devienne un poussin et il faut trois mois pour que ce poussin soit prêt pour la consommation. naces 2Aussi, sur le marché les consommateurs préfèrent payer les poulets de chair comme ils sont relativement moins coûteux (trois mille francs CFA) que les poulets bios (trois mille cinq cents francs CFA). Une dame venue acheter de la viande de poulet affirme qu’elle achète les poulets de chair parce que les poulets locaux coûtent cher. « Mon argent de popote ne me permet pas de payer un poulet local et payer les condiments ». Cependant, la gestion de la viande des poulets de chair est délicate. Il faut tout d’abord bien l’assaisonner avant préparation au risque de se retrouver avec de la viande de poulet sans le goût du poulet. Ensuite il faut beaucoup plus de temps pour faire cuire le poulet de chair. Sa consommation fréquente peut engendrer des problèmes de santé généralement liés aux produits chimiques utilisés pour la croissance rapide des poulets. L’usage excessif et non réglementé des antibiotiques ingérés par les poulets est à l’origine de la prolifération de maladies telles que la bactérie intestinale E. Coli et les staphylocoques. Par ailleurs, sa consommation peut également entraîner des troubles cardio-vasculaires et aussi un affaiblissement du système immunitaire.  Il est alors recommandé de consommer les poulets bios ou, à défaut, de consommer les poulets de chair mais avec modération. L’élevage de la volaille est devenu fréquent au pays des hommes intègres et nombreux sont les personnes qui y adhèrent.

Elza Nongana (Stagiaire)