mercredi 6 juillet 2022

Coronavirus : Bijoux et faux ongles, de potentielles sources de contamination

bjou unePortés quotidiennement, les bijoux tels les bagues, les bracelets, les montres, les colliers ainsi que les ongles artificiels peuvent constituer de véritables nids de bactéries et de virus. En cette période de pandémie de coronavirus, il est important de savoir quel comportement adopter lorsque l’on est adepte de ces accessoires de beauté.

Le port des bijoux et des ongles artificiels peut favoriser la contamination au coronavirus. En effet, comme l’indique Ouédan Idogo, médecin, lorsqu’on a les mains souillées par le virus, toucher les bijoux que l’on porte avec lesdites mains contribue à y déposer le virus. De plus, garder ses bijoux sur soi quand on se lave les mains ne permet pas d’atteindre toute la surface de la peau et des doigts, ce qui empêche que les mains soient désinfectées en totalité. En ce qui concerne certains types de bijoux comme les alliances, que certains ne sont guère disposés à ranger ne serait-ce que le temps de l’épidémie, le médecin recommande de ne pas les toucher systématiquement et de procéder au lavage régulier des mains pour diminuer le risque de souillure. Procéder également à la désinfection permanente des bijoux avec, par exemple, de l’alcool est conseillé à ceux qui désirent continuer à les porter.

Pour le cas spécifique des agents de santé, le toubib leur recommande, une fois arrivés à leur poste de travail, de se laver soigneusement les mains, de retirer leur alliance avant de vaquer à leurs occupations, quitte à l’enfiler de nouveau quand ils auront fini.

Pour ce qui est du cas spécifique des faux ongles, le Dr Ouédan Idogo précise que les porter limite considérablement le respect de certaines mesures barrières comme le lavage des mains à l’eau ou leur désinfection  au gel hydroalcoolique. bjou 2« En les portant, vous risquez de ne pouvoir accéder à toutes les parties des doigts où le virus peut éventuellement se loger et entraîner une contamination », fait-il remarquer. C’est pourquoi il déconseille fortement le port des ongles artificiels, car ce sont des facteurs favorisants de la maladie à coronavirus, surtout chez les agents de santé. Le médecin invite plutôt les uns et les autres à avoir les ongles coupés bien court et à veiller à bien insister sur ces parties du corps quand ils se lavent les mains.

Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes