samedi 31 octobre 2020

Lire la suite

Dans la soirée du mercredi 23 septembre 2020, l’artiste-musicien burkinabè Serge Bambara, plus connu sous son nom de scène Smokey, a convié le public à l'institut français du Burkina pour suivre la restitution de sa toute première comédie musicale, le « syndrome de la pintade ». Il s’

Lire la suite

Lire la suite

Yili Nooma, Azata Gansonré à l'état civil, est une artiste musicienne burkinabè ayant sorti en 2004 son 1er album, baptisé « Yennenga ». Après «Excision »  en 2010, Yili revient avec «Bilfu Bilfu» en 2014. En 2007, elle est lauréate du Kundé du meilleur espoir de la chanson

Lire la suite

Lire la suite

Les cinéphiles ont rempli la salle du Ciné Burkina le samedi 5 septembre 2020 à l’occasion de l’avant-première du tout dernier long-métrage « Ma parcelle ou la mort » du réalisateur burkinabè autodidacte Aboubacar Zida, dit Sidnaaba. Parmi les invités d’honneur il y avait le

Lire la suite

Lire la suite

Dans le but de développer le cinéma burkinabè, Africasting a entrepris depuis quelques années le renforcement des capacités des comédiens par la formation au « jeu d’acteur ». La session 2020 se tient du 15 août au 15 septembre à l’université Swiss UMEF Burkina. « Pour cette session,

Lire la suite

Lire la suite

C’est un truisme de le dire, la pandémie de coronavirus a eu un impact désastreux sur beaucoup de secteurs d’activités au nombre desquels le 7e art, les projections ayant été suspendues pendant des mois.  Fort heureusement, il y a actuellement une reprise des projections dans les salles de ciné

Lire la suite

Lire la suite

Du 22 au 26 juillet 2020 à Ouagadougou, s’est tenue au Parc urbain Bangr-Weogo une exposition-vente dénommée « Wekré ou éclosion ». Une 1re  édition qui vise à promouvoir le secteur des arts plastiques au Burkina. Radars Info Burkina a rencontré  Aboubacar Sanga, entrepreneu

Lire la suite

Lire la suite

Le showbiz burkinabè est en plein essor et ses acteurs sont de plus en plus professionnels. Il pourrait aller encore mieux si acteurs et Burkinabè acceptaient de se conformer aux normes internationales. Les réseaux sociaux, qui devaient être un tremplin pour se faire promouvoir, sont souvent ma

Lire la suite
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>