jeudi 2 décembre 2021

ENCADRE : Films documentaires africains : Master Class du cinéaste Ousmane William Mbaye

enc uneDurant deux jours, à travers le cadre Fespaco Doc Days, les documentaristes africains se sont penchés sur la diffusion des documentaires africains à l’échelle africaine. Occasion offerte pour une Master Class du cinéaste sénégalais Ousmane William Mbaye.

Apres 40 ans dans le cinéma africain, Ousmane William Mbaye est en droit de donner des leçons à la jeune génération mais, confie-t-il d’entrée de jeu, il est présent pour conter sa petite histoire. On ne finit pas d’apprendre et je ne suis pas un donneur de leçons, a-t-il précisé. Dans les échanges, le cinéaste a incité la jeunesse à poursuivre l’œuvre cinématographique en général mais surtout les documentaires malgré les difficultés.  L’une des difficultés est le financement de l’industrie cinématographique par nos Etats. Il a demandé que les jeunes s’organisent afin d’avoir un franc investissement dans le cinéma. « Les jeunes doivent approfondir les sujets. Ils disposent des moyens matériels pour le faire. Aujourd'hui nous, cinéastes africains, devons chercher la vérité. C’est par là que nous allons trouver les solutions à nos problèmes », affirme-t-il. enc 2Les jeunes documentaristes ont des défis à relever, selon ce dernier. Il s’agit pour eux de s’investir dans les documentaires de type portraits politiques. « Ma génération a été traumatisée par les assassinats des indépendances. Si on ne comprend pas ces assassinats des années 60, on ne peut pas comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui. C’est pour cela que les jeunes documentaristes doivent faire le portrait de nos leaders qui ont échoué ou ont été assassinés », a-t-il justifié son choix. Toujours selon Ousmane William Mbaye, le meilleur moyen de lutter contre le terrorisme, c’est de comprendre le mécanisme culturel de notre société. « Si le terrorisme nous menace, c'est parce qu'on a négligé notre culture et il faut revenir à cela », dit-il. En marge de cette Master Class, des bouts de réalisations de documentaires d’Ousmane William Mbaye ont été projetés au grand bonheur des acteurs du cinéma présents. Cette Master Class a été modérée par Aboubacar Demba Cissokho.

Fils de la célèbre femme de culture Annette Mbaye d’Erneville, Ousmane William Mbaye est né à Paris en 1952. Il a été formé au Conservatoire Libre du Cinéma Français. Il a à son actif plusieurs documentaires dont « DOOMI NGACC » (L’ENFANT DE NGATCH), « DIAL-DIALI » (FEMME), « Président Dia ».

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>