jeudi 28 octobre 2021

Coupe d'Afrique interclubs : L'AS Sonabel et l'Asfa Yennenga attendues au pied du mur

sportime uneA la faveur de la reprise des compétitions de football interclubs, les clubs burkinabè qualifiés pour les coupes CAF seront à l’abordage en septembre pour les tours préliminaires de la League des champions (LDC) et de la Coupe de la confédération (CDC). Il s’agit du champion national du Fasofoot 2021, l’AS Sonabel, engagé en LDC, et du vainqueur de la Coupe du Faso, l’Asfa Yennenga, en CDC. Analyste sportif, Abdoulaye Bandaogo se prononce sur les chances de nos deux clubs.

Pour la première fois de son histoire, l’AS Sonabel disputera le tour préliminaire de la League des champions CAF. Le manque d’expérience de cette équipe dans cette compétition ne doit toutefois pas être un handicap pour elle mais source de motivation quand on sait sa débauche d’énergie durant le récent championnat national D1, où elle a terminé championne. Les électriciens seront face au Stade malien. Selon Abdoulaye Bandaogo, analyste sportif, l’objectif pour le champion du Fasofoot 2021 n’est pas d’aller faire simplement de la figuration mais de jouer à fond ses chances pour se qualifier. « Au regard de la bonne forme de cette équipe qu’on a vue tout au long du championnat national, si cela est maintenu, il n’y a pas de raison qu’elle ne passe pas ce tour », affirme Abdoulaye Bandaogo. Même s’il faut s’attendre à une LDC CAF relevée, comme l’affirme Lassina Sawadogo, l’AS Sonabel a une très bonne carte à jouer. sportime 2« Il faut obligatoirement passer le cap malien et je pense que cela est dans les cordes de l’AS Sonabel. Il faut le faire pour permettre au football burkinabè de gagner en coefficient dans les compétitions interclubs et d’espérer un jour se retrouver avec deux représentants en Ligue des champions et deux en coupe CAF », martèle pour sa part le journaliste sportif Lassina Sawadogo.

Absente ces 7 dernières années des compétitions à l’échelle continentale, l’Asfa Yennenga,  la reine des stades, renoue avec ces dernières. Direction la lagune Ebrié pour y défier le FC San-Pedro. Et « au regard l’instabilité qui règne dans le football ivoirien avec un comité de normalisation à sa tête, c’est un défi pour les Asfasiens de montrer que notre championnat est constant et de relever le défi régional », confie M. Bandaogo.sportime 3 L’équipe « jaune et vert », pour cette échéance, sera bien accompagnée. Son nouveau coach, Ivoirien, connaît bien le championnat de ce pays. « Rigo Gervais connaît la maison ; il sait à quoi s’attendre là-bas, donc il saura se préparer en conséquence », précise Abdoulaye Bandaogo. Ce ne serait pas une surprise de voir nos deux équipes passer le cap ivoirien et celui malien, dit-il. « Le FC San-Pedro et le Stade malien sont à notre portée », poursuit-il. S’il y a un facteur à prendre en compte, c’est bien l’arrêt du championnat dans ces trois pays (Burkina, Mali et Côte d’Ivoire). Au niveau du rythme de jeu, ces équipes partent sur un pied d’égalité. A en croire Abdoulaye Bandaogo, le facteur déterminant lors de ces confrontations, ce sera la préparation : celle mentale et surtout l’envie de gagner sur le terrain. « Si ce travail est réellement fait, on doit passer ce cap », conclut M. Bandaogo.

Lesdits matchs se joueront les 10 et 12 septembre pour la manche aller et les 17 et 19 septembre pour celle retour. L’AS Sonabel jouera son match au Cameroun au stade Amadou-Ahydjo de Yaoundé. S’agissant de l’Asfa Yennenga, pour l’heure, rien n’est encore décidé.

Sié Mathias Kam

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>