samedi 31 octobre 2020

Rentrée scolaire 2020-2021 : « Nous sommes à 11% de mise en œuvre des 56 actions contenues dans la feuille de route », Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale 

reentr uneNous sommes à quelques jours de la rentrée scolaire 2020-2021 au Burkina Faso. Au cours de l’année scolaire 2019-2020, les classes intermédiaires n’ont pas pu achever leurs programmes à cause de la pandémie de COVID-19. Radars Info Burkina a tendu son micro au ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro, pour s’enquérir des préparatifs de la rentrée qui se profile à l'horizon, cela d'autant plus que la pandémie n'est pas encore totalement derrière nous.

Selon le ministre Stanislas Ouaro, son département a même commencé les préparatifs de la rentrée scolaire 2020-2021 avant le 21 août, date à laquelle ont pris fin les examens scolaires 2020. A l’en croire, une feuille de route a été élaborée pour l’occasion. Elle répertorie 56 actions à mettre en œuvre qui sont en train de l'être. « Nous sommes à 11% de mise en œuvre de ces actions. Par exemple, du 1er octobre au 15 novembre, ce sera l’achèvement des programmes des classes intermédiaires de l’année dernière, celles-ci n'ayant pu faire le 3e trimestre. Nous sommes en train de mettre à la disposition des établissements des manuels. Nous avons encore sous la main des masques, puisque nous en avions commandé 12 millions. Aujourd’hui, nous sommes à 10 300 000 masques disponibles. Le trousseau pédagogique destiné aux enseignants à la rentrée est en cours de constitution », a assuré le Pr Ouaro.

Foi du chef du département de l’éducation nationale, d’ici fin septembre la confection des 12 millions de masques sera achevée. Sur ce total, 2 700 000 masques avaient déjà été distribués en août. Le ministre a ajouté que dans la région des Cascades, où seront organisées les festivités du 11-Décembre cette année, la rentrée administrative avait eu lieu le 1er septembre et que celle pédagogique se ferait à partir du 15 septembre.« Les établissements d’enseignement de cette région ont même commencé à recevoir les masques », a-t-il relevé. 

reentr 3Selon le Pr Stanislas Ouaro, tout devrait bien se passer pour cette reprise avec l’accompagnement des partenaires sociaux, des parents d’élèves et de l’ensemble des acteurs du système éducatif.

S’agissant de la programmation de la continuation de l'année scolaire 2019-2020 du 1er octobre au 15 novembre, M. Ouaro a assuré que la Coordination nationale des syndicats de l'Education (CNSE) a adhéré au processus et qu’il n’y a pas de problème : « La CNSE souhaite qu’on travaille à respecter le protocole d’accord. Nous sommes à 70% de mise en œuvre dudit accord. »

Dans la parution numéro 293 du journal Le Reporter, il est question d’une affaire de 29 marchés d’un montant de 6 milliards de FCFA attribués de gré à gré au ministère de l’Education nationale pour le plan de riposte à la COVID-19.

« Je n’ai pas d’explications à donner. C’est un marché dans le cadre de la COVID-19 qui est réglementé par un décret du gouvernement. Selon ce décret, tout ce qui se fait dans le cadre de la COVID-19, ce sont des marchés d’urgence. Donc je n’ai aucune explication à donner. Et je ne pense pas que le journal Le Reporter ait dit que c’était mauvais. Le journal a souligné qu’il n’a pas été associé. Je ne crois pas que quelqu’un s'en soit plaint. Ce sont des marchés réguliers qui sont disponibles. Et les médias en ont bénéficié. Cependant s’ils considèrent que cela n’est pas légal, il leur appartient de rembourser ces frais », a dit, pour conclure, le ministre Ouaro.

Aly Tinto

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>