jeudi 4 mars 2021

Radios communautaires : Elles peuvent jouer un rôle vital dans le cadre du développement et de la démocratisation au niveau local

radiocom uneLe Burkina Faso compte une cinquantaine de radios communautaires. La communication est un élément central au succès du développement et de la démocratie. Radars Info Burkina a cherché à savoir l’apport des radios communautaires au développement local.

Dans le livre intitulé « Qu’est-ce que la radio communautaire ? », il est indiqué que le terme « communauté» désigne un groupe de personnes ou une collectivité partagent des caractéristiques et/ou des intérêts communs. Le terme « communauté » renvoie donc à un groupe de personnes ayant une appartenance géographique particulière et/ou un groupe social  ou une section du public qui partage des intérêts communs ou particuliers.  

Jean-Baptiste Ilboudo, dans son livre « Comment produire des programmes d’une radio associative ? », affirme qu’une radio communautaire appartient à une communauté. Il peut s’agir d’une communauté professionnelle (les agriculteurs), d’une entité sociale (les femmes ou les jeunes d’une localité).

La radio Gambidi est logée au sein de l’Espace culturel Gambidi (promotion des arts)  à Ouagadougou. Elle est communautaire. Bouriema  Brayak Sawadogo est le directeur des programmes. Selon lui, la radio est axée sur la  culture.

« On monte des pièces radiophoniques sur la sensibilisation. Par exemple avec l’apparition de la COVID-19, nous avons monté des pièces théâtrales radio qu’on a diffusées. On a également beaucoup d’émissions de sensibilisation en langues nationales (mooré, fulfuldé, bissa) sur les violences faites aux femmes, la coexistence religieuse, sur la paix et la  tolérance,  des contes. Nous allons vers ceux qui détiennent la tradition pour éduquer les populations sur certains aspects de la vie. Ces émissions sont très écoutées », a-t-il soutenu.

radiocom 2La radio communautaire peut servir de plateforme de débat, d’échanges d’idées et de réactions vis-à-vis de divers projets.

Elle peut jouer un rôle vital dans le cadre du développement et de la démocratisation en permettant aux communautés de parler de leurs expériences et de porter un regard critique sur les questions, les processus et les politiques  qui affectent leur vie et en éduquant et en mobilisant les communautés autour d’initiatives et de stratégies de développement qui se traduiront par une vie meilleure pour les auditeurs (éducation des électeurs, SIDA, gouvernance locale, questions de parité des sexes, édification d’une société pacifique, problèmes de l’environnement, etc.).

Mais ces radios communautaires ne fonctionnent pas sans difficultés. « Ces radios doivent être animées par des bénévoles. Actuellement, il est difficile de trouver des bénévoles à Ouagadougou pour animer une radio.  Ensuite les radios communautaires ont les mêmes charges de fonctionnement que les autres radios. Ce qui fait que souvent certaines radios communautaires se retrouvent sur le terrain avec des radios commerciales pour les mêmes marchés », a souligné M. Sawadogo. 

Ces difficultés impactent plus ou moins la gestion de la grille des programmes.  « En province généralement, les radios communautaires bénéficient beaucoup de l’accompagnement des ONG et projets de développement.  Pourtant à Ouagadougou ce n’est pas évident et il faut avoir une grille des programmes attractive dans cette concurrence avec une vingtaine de radios », a-t-il relevé.

Aly Tinto

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>