lundi 19 avril 2021

« Adams pain bro » : Un modèle d’entrepreneuriat pour la jeunesse burkinabè

pbro UNEAdama Tapsoba,  communément appelé « Adams pain bro », vend du pain fourré aux brochettes à quelques encablures du lycée technique Aboubacar Sangoulé Lamizana (ex-LTO). Cette activité commerciale, il l’a commencée il y a 13 ans quand il a été obligé d’arrêter ses études faute de moyens financiers. Aujourd’hui, l’affaire de M. Tapsoba est florissante et il emploie un grand nombre de jeunes. Radars Info Burkina est allé à sa rencontre.

Connu sous le nom d’ « Adams pain bro », Adama Tapsoba est originaire de Zorgho, une ville située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou. Selon ses dires, il a dû interrompre ses études au secondaire par manque de moyens. « J’ai dû arrêter l’école en classe de 5e. Mon souhait était de fréquenter dans un établissement d’enseignement technique mais mes parents n’avaient pas les moyens de m’y inscrire. J’ai donc décidé d’arrêter les études pour me consacrer à autre chose », nous a-t-il confié. « J’ai opté de me lancer dans la vente de pain fourré aux brochettes pour voir ce que cela donnerait vu que j’avais déjà une petite expérience en matière de vente de viande», a déclaré notre interlocuteur qui a précisé qu’avant cela, il  aidait de temps à autre son père, boucher, à vendre sa viande. pbro 2« Réaliser mon projet n’a pas été chose aisée d’autant plus que n’ai bénéficié d’aucune aide financière. A un moment donné, j’ai même été tenté d’y renoncer », nous a raconté Adama Tapsoba, qui n’a cependant pas baissé les bras. « Ce sont d’anciens camarades de classe  qui m’ont aidé à avoir la place au lycée technique de Ouagadougou (NDLR : Actuel lycée technique Aboubacar Sangoulé Lamizana). J’ai commencé à vendre petit à petit,  les gens ont commencé à parler de mes brochettes et c’est de cette façon que tout est parti », dit-il. A l’en croire, la touche particulière qu’il a apportée à la préparation de ses sandwiches aux brochettes y est pour beaucoup dans sa notoriété. « J’ai essayé de faire différemment que les autres vendeurs en ajoutant par exemple de la mayonnaise, du ketchup, des légumes… et les gens apprécient cela. La preuve en est que chaque jour, j’ai de nouveaux clients », a-t-il ajouté.

pbro 3Se référant à son parcours, M. Tapsoba exhorte les jeunes à  toujours se battre pour s’en sortir, quelles que soient les difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Moctar Sané, l’un des fidèles clients d’Adama Tapsoba depuis maintenant 3 ans, trouve que ses brochettes sont les meilleures. « Ses brochettes sont très succulentes. En plus, il est pointilleux sur l’hygiène et accueille toujours chaleureusement ses clients. Sans compter que son parcours personnel inspire et force l’admiration », affirme M. Sané.

Abraham Rouamba, employé d’Adama Tapsoba depuis 3 ans, trouve que son employeur est un homme sympathique. « Adams est un bon  patron. Il nous aide dans la vente et évite de nous admonester. Quand il le fait, c’est qu’on a vraiment exagéré », déclare-t-il. Son souhait est que l’activité de son patron prospère davantage.

Vivement que le parcours  d’ « Adams pain bro » inspire les jeunes afin qu’ils aient le courage d’entreprendre pour accéder à l’indépendance financière.

Stéphanie W. Lallogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires