lundi 8 août 2022

Fêtes de fin d’année : la police municipale à l’œuvre pour des réjouissances sécurisées

dispositif uneGarantir au mieux la sécurité des biens et des personnes en cette période de fêtes de fin d'année, c'est la mission que s'est assignée la police municipale. En tandem avec la police nationale et d'autres forces intérieures, elle a donc pris des mesures pour fluidifier la circulation routière et sécuriser les lieux de culte. 

En prélude aux fêtes de fin d'année, la police municipale a entamé depuis le 15 décembre une campagne de sensibilisation aux conséquences de la consommation abusive d'alcool et de l’excès de vitesse pour rappeler l'importance de la prudence pendant les fêtes de fin d'année. Parce que la consommation d'alcool influe sur le comportement des usagers de la route, il était primordial qu'il soit rappelé l'importance de la sobriété en cette période. Et depuis le 23 décembre, ce sont au moins cinq cents policiers municipaux et mille cinq cents 1500 VADS qui sont mis à contribution pour assurer la fluidité de la circulation. Ils sont postés à presque tous les grands carrefours de la ville de Ouagadougou et leur présence est très appréciée de bon nombre d'usagers. "La présence des policiers et des VADS aux feux tricolores permet de mieux circuler. Les gens sont très nombreux sur la route ces derniers jours et tout le monde veut passer en même temps. Mais en respectant les consignes des policiers, chacun a une chance arriver sain et sauf à destination", affirme Lankoandé Auguste, usager de la route.

Outre la réglementation en matière de circulation, les agents de la police municipale assureront également l’escorte motorisée des sapeurs-pompiers, appelés à intervenir en cas d'accident. Parce que le trafic en cette période est particulièrement dense et qu'il est difficile de se frayer un passage, des équipes motorisées seront stationnées dans les brigades pour permettre aux sapeurs-pompiers de se rendre rapidement où le besoin se fera sentir en vue de conduire dans un centre de santé le ou les blessés. Cela, depuis le 23 décembre jusqu'au 5 janvier.

dispositif 2Pour permettre aux fidèles chrétiens de prier en toute quiétude, les temples et les églises seront également sécurisés pour les cultes du 24 décembre et du 1er janvier.

Des difficultés dans cette noble mission de sécurisation, la police nationale n'en manque pas. La plus importante reste l'incivisme grandissant des usagers de la route. "Vous remarquerez sur nos routes que pendant que les policiers et les VADS sont là pour accompagner les citoyens pour bien passer les fêtes, des inciviques se plaisent à les narguer ou à ne pas respecter les injonctions de ces agents de sécurité", déplore Adama Pamtaba, chargé de communication de la police municipale. Il invite donc les usagers à se conformer aux consignes des agents, non seulement pour leur propre sécurité mais aussi celle des autres. "Il faut que les gens comprennent et qu'ils acceptent que les policiers sont là pour les accompagner afin qu'ils passent la période de fêtes dans la sécurité", ajoute-t-il.

Armelle Ouédraogo (Stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
y>