dimanche 27 novembre 2022

Actualité économique : Le Togo adopte une augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et pensions

revueactuLa Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO a pris des sanctions diplomatiques, économiques et financières contre la République de Guinée et ses dirigeants. Au Togo voisin, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a engagé des mesures pour permettre aux citoyens togolais de faire face à la vie de plus en plus chère due à la crise multidimensionnelle. Sur le plan monétaire, le bitcoin garde sa tendance baissière face au dollar américain. Retour sur l’actualité économique de ces derniers jours.

Le bitcoin a poursuivi sa chute, commencée depuis novembre 2021, pour se situer en bas de 18 750 dollars le dimanche 26 septembre. Alors que ce cryptoactif avait atteint en novembre 2021 la barre de 67 000 dollars, cette chute vertigineuse donne du fil à retordre aux spéculateurs de cette monnaie. En effet, les acheteurs de cette monnaie en novembre 2021 ont perdu, en l’espace de 10 mois, 75% de leur investissement. La même difficulté peut concerner des pays comme le Salvador, qui ont fait de la reine des cryptomonnaies (le bitcoin en l’occurrence) une devise nationale.

Au sein de la sous-région ouest-africaine, la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO a tenu une session extraordinaire à New York, le 22 septembre 2022, au cours de laquelle des sanctions ont été prises contre la République de Guinée et ses autorités. Il s’agit du rappel des ambassadeurs des pays membres de la CEDEAO auprès de la République de Guinée et de la suspension de toute assistance et transaction financière en faveur dudit pays par les institutions financières de la CEDEAO, notamment de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO. Il y a eu également le gel des avoirs financiers et l’interdiction de voyager qui ont ciblé certaines personnalités dont le président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya. La CEDEAO prévient qu’il y aura des sanctions plus sévères si les autorités n’adoptent pas, dans un délai d’un mois, à compter du 22 septembre 2022, une durée de transition raisonnable et acceptable.

Au Togo voisin, le président Faure a décidé d’allouer un montant annuel de 22,5 milliards de francs CFA pour l’augmentation de 10% de la valeur indiciaire des salaires et pensions de retraite pour les fonctionnaires civils et militaires et les retraités du secteur public. Un budget annuel de 8,8 milliards de francs CFA a également été disponibilisé pour une revalorisation additionnelle de 5% de la pension de retraite pour tous les retraités du secteur public et du secteur privé et une indemnité mensuelle de transport de 10 000 francs CFA à titre exceptionnel pour chaque fonctionnaire de l’Etat, payable hors bulletin. En janvier dernier, Faure Gnassingbé avait accordé « aux fonctionnaires des secteurs public et parapublic et aux retraités une avance d’un mois de salaire remboursable». Les bénéficiaires du reliquat de cette avance ont été gratifiés des 8 mois restants à rembourser. Il accorde également une gratification spéciale de 3 milliards francs CFA par transfert monétaire direct au profit des parents d’élèves pour l’achat des fournitures scolaires et une subvention de 2,5 milliards de francs CFA pour l’acquisition des manuels d’écriture et de lecture pour les élèves de l’enseignement primaire. Il a aussi été décidé une augmentation de la subvention pour les engrais, de la subvention aux produits pétroliers et de la subvention au gaz domestique, respectivement de 6 ; 30 et 7,7 milliards de francs CFA. Quant aux mesures fiscales prises en faveur du secteur privé dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire, elles ont été reconduites.

Etienne Lankoandé

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes