dimanche 20 septembre 2020

Conseil des ministres : Un décret portant autorisation de ratification de l’accord entre le Burkina Faso et le Saint-Siège sur le statut juridique de l’Eglise catholique adopté

min uneCe mercredi 22 janvier 2020,  s’est tenu le Conseil ordinaire des ministres sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso. Il a été marqué par l’examen de certains dossiers et des communications orales. C’est ainsi qu’au titre du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, le Conseil a adopté un décret portant autorisation de ratification de l’accord entre le Burkina Faso et le Saint-Siège sur le statut juridique de l’Eglise catholique au Burkina Faso.

Au lendemain de l'attaque meurtrière de lundi dans la province du Sanmatenga qui a fait 36 morts, tous des civils, un deuil national allant du mercredi 22 au jeudi 23 janvier 2020 a été décrété. Ainsi au début du Conseil, les ministres de la Sécurité et de la Défense ont fait le point de l’attaque.

« Le Président du Faso a rappelé un certain nombre de directives qu’il a données. C’est l’occasion qui a été donnée de saluer les députés dans leur entièreté qui ont permis que la loi sur les volontaires pour la défense de la patrie soit adoptée afin de faciliter cette mobilité et cette défense assumée par chaque Burkinabè dans les régions qui connaissent les difficultés », a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Rémi Fulgance Dandjinou.

Au titre du ministère des Affaires étrangères, le Conseil des ministres a adopté un décret portant autorisation de ratification de l’accord entre le Burkina Faso et le Saint-Siège sur le statut juridique de l’Eglise catholique au Burkina Faso. «Ce décret a pour objectif global de définir le cadre juridique de l’activité de l’Eglise catholique et ses rapports avec les autorités nationales. Cet accord permettra au Burkina Faso d’assurer un meilleur suivi des activités de l’Eglise catholique sur le territoire national », a expliqué M. Dandjinou.

min 2Au titre du ministère de l’Economie, le gouvernement a marqué son accord pour la conclusion d’un contrat par la procédure d’entente directe avec le groupement d’entreprise Thalès et l’entreprise Information Concept pour l’acquisition de kits d’enrôlement et pour la mise à jour de la solution informatique pour l’enrôlement dans le cadre des élections.  Selon le ministre de la Communication, le Conseil a marqué également son accord pour confier les autres acquisitions au  Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), «qui gère les ressources du panier commun au regard de son expérience en la matière ».

Toujours au titre du ministère de l’Economie, le Conseil a adopté un rapport portant sur le rapport statistique 2018, le programme statistique national 2020 et le programme statistique prioritaire 2020-2021.

«En rappel, le rapport statistique 2018 donne un taux d’exécution de 67,6 % et pour le programme statistique 2020, l’objectif est de garantir un suivi statistique efficace du Plan national de développement économique et social (PNDES) des politiques sectorielles mais également des objectifs de développement durable (ODD). A ce niveau, le budget est de 12,5 milliards de francs CFA, dont 70,7% sont déjà des ressources acquises », a ajouté le ministre.

Au titre du ministère de l’Agriculture, le Conseil a adopté un décret portant création, composition, attributions et fonctionnement du comité de coordination et d’orientation de l’initiative du président du Faso intitulé « assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré ». « Cette initiative est soutenue par l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). C’est une initiative qui établit un lien important entre les cantines scolaires et la production endogène des denrées alimentaires ».  

Au titre du ministère des Infrastructures, le gouvernement a adopté un rapport relatif à l’approbation des propositions d’attribution des marchés d’entretien courant du réseau routier classé et des pistes rurales de l’année 2019 dans sept régions du pays. « Il s’agit de la Boucle du Mouhoun, du Centre, du Centre-Est, du Centre-Ouest, des Hauts-Bassins, du Nord et du Plateau central. Ce sont 91 lots qui s’élèvent à 160 416 509 167 francs CFA TTC. Durant les mois à venir, nous aurons les six autres régions qui seront concernées. Il s’agit de 78 lots qui vont être lancés incessamment par le ministre des Infrastructures », a précisé Rémi Fulgance Dandjinou.

S’agissant des résultats en cours de l’enrôlement des Burkinabè de l’étranger, «le système actuel est un choix qui a été opéré lors du dialogue politique national. Il y a certainement des choses à corriger. Les différents acteurs en prendront acte et travailleront afin que prochainement ou dans les jours à venir, cela puisse être corrigé », a-t-il conclu.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>