lundi 19 avril 2021

Divorces : Quel impact sur les enfants ?

dbk uneOn constate de nos jours que plusieurs couples, après quelques années de mariage,  décident de divorcer pour diverses raisons. Et le moins qu’on puisse dire est que cela a des répercussions sur les enfants, qui en sont des victimes.

Le divorce, c’est la dissolution judiciaire du mariage. Selon le conseiller conjugal Don Jean Bosco Kaboré, cet acte a atteint une proportion pandémique.  Il y a à peu près 1400 divorces par an à Ouagadougou, ce qui révèle que c’est une crise sociale et quand une situation devient une crise sociale, cela signifie qu’il y a une urgence et quand il y a urgence il faut rentrer en réflexion et se poser beaucoup de questions ». Il ajoute : « Quand les familles sont équilibrées, la société est équilibrée ; quand la famille est déséquilibrée, la société se disloque et nous constatons aujourd’hui que notre société s’est disloquée par manque de repères et d’indicateurs ».

Plusieurs raisons expliquent le divorce et le conseiller conjugal explique que « la principale cause des divorces, ce n’est pas l’infidélité, mais l’ignorance, l’immaturité et l’inconscience de certains couples. On ne se marie pas juste parce qu’on aime ; le mariage va au-delà de cela ». Il renchérit : « Le mariage est le signe de la maturité, d’une amitié authentique, mature et responsable qui a donné naissance à un amour inconditionnel et tant qu’il n’y a pas d’amitié entre un homme et une femme, il n’y aura pas d’amour, parce que l’amour est le fruit de l’amitié, une amitié où il y a quelqu’un qui nous écoute pour comprendre nos besoins, nos attentes et nos aspirations ».

dbk 2Après un divorce, les premiers qui souffrent de la situation sont les enfants issus du couple, sur qui le divorce a de réelles répercussions. «Après un divorce, les enfants grandiront sans repère, c’est comme si vous conduisez une voiture sans tableau de bord ; vous ne savez pas à quel moment l’essence finira, c’est donc pareil pour les enfants », a indiqué Don Jean Bosco Kaboré, qui ajoute que le manque de confiance en soi  est aussi une conséquence du divorce car « un enfant dont les parents ont divorcé peut grandir avec un manque de confiance en soi parce qu’il n’a pas eu ses parents à ses côtés». L’aspect éducationnel est aussi touché car l’enfant n’étant pas équilibré sur le plan affectif, il ne voit plus de raison valable de développer son coefficient intellectuel. La difficulté d’adaptation, la dépendance affective, la prostitution, le banditisme, la drogue sont autant de conséquences que peuvent subir les enfants suite au divorce de leurs parents.

Former des spécialistes en psychothérapie conjugale pour accompagner les couples avant et pendant le mariage, ouvrir des centres de formation pour former les futurs couples et des centres matrimoniaux pour accompagner les couples en difficultés, voilà les propositions faites par le conseiller matrimonial pour réduire les cas de divorce au Burkina. Toutefois, même en cas de divorce, les parents doivent continuer à prendre soin de leurs enfants et garder de bonnes relations pour le bien-être de ces derniers.

Stéphanie W. Lallogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires