lundi 19 avril 2021

Défilé de mode « Retour à la source » : 8 stylistes à l’affiche pour promouvoir la cohésion sociale

oumc uneDemain 19 novembre 2020 dans l’après-midi, il se tiendra au Centre national des arts du spectacle et de l'audiovisuel (CENASA) un défilé de mode pour promouvoir la cohésion sociale et le développement du Burkina dénommé « Retour à la source ».  C’est le tout premier événement organisé par l’Association des agences de mannequins et promoteurs de mode burkinabé (2AMPM-BF). Radars Info Burkina s’est entretenu avec Oumou Compaoré, plus connue sous le pseudonyme d’OUM’C, membre de l’organisation et figurant parmi les 8 stylistes à l’affiche.

Radars Infos Burkina (RB) : Veuillez vous présenter aux lecteurs de Radars Infos Burkina.

Oumou Compaoré (OUM’C) : Je suis Oumou Compaoré, plus connue sous le pseudonyme d’OUM’C. Je suis ancien mannequin et actuellement créatrice de mode. Je dispose également d’une agence de mannequinat et d’hôtesses.

RB : Un défilé de mode dénommé « Retour à la source », qu’est-ce que vous voulez présenter au public à travers ce concept ?

OUM’C : Nous disons « Retour à la source » parce qu’on travaille exclusivement avec des pagnes Koko Dunda et du Faso Danfani. C’est la première édition. C’est  notre tout premier bébé qui va venir au monde demain. C’est un aboutissement de l’association de plusieurs agences et de promoteurs de mode au Burkina.

RB : Quelle sera la particularité de ce défilé ?

oumc 2OUM’C : Le but de ce défilé, c’est d’accompagner la campagne électorale. Nous sommes en pleine campagne et les acteurs de la mode veulent vraiment que ces élections se passent dans la paix, la cohésion et une parfaite entente, que chacun respecte le choix de l’autre. Que le vainqueur soit accepté et accompagné durant son mandat  par toute la population. Ce qui sera spécial, c’est tout d’abord comme on le dit que le développement se fasse à travers les jeunes. Quand on mise sur la jeunesse, on a misé sur le long terme. Et c’est de cela qu’on a besoin. Certes, il y a des doyens qui vont accompagner le défilé ; on doit prendre toujours conseil auprès d’eux afin de pouvoir aller de l’avant, mais le défilé aura une coloration jeune. 80% des créateurs qui vont défiler sont des jeunes créateurs qui n’ont pas plus de 5 à 6 ans d’expérience. On veut leur donner la chance de s’exprimer.

RB : Qui sont les créateurs au rendez-vous ?

OUM’C : Il y a 8 stylistes à l’affiche : Bazemse, OUM’C, HB, YMAR MODE,  T.BONTY, SAWALY, BLACK, TINA’O.

C’est un défilé mixte. L’accès est gratuit à tout le monde. Le défilé commence à 16h et prend fin à 19h30.

oumc 3RB : Le défilé est parrainé par the Roch Label, un mouvement politique qui a décidé d’accompagner le président Kaboré lors de cette élection, qu’est-ce qui explique ce choix ?

OUM’C : C’est une association de plusieurs agences et nous avons déposé plusieurs demandes de soutien et c’est The Roch Label qui y a répondu favorablement pour nous accompagner afin de réaliser ce projet qu’il a jugé noble, surtout que ce sont des jeunes qui sont à l’origine.

RB : Un défilé soutenu par un mouvement politique, n’est-ce pas osé ?

OUM’C : Ce n’est pas vraiment un mouvement politique. Le mouvement politique, c’est le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), mais The Roch Label, c’est un label, une structure qui n’a rien à avoir avec le MPP. Donc The Roch Label est différent du MPP.

RB : Peut-on dire que ce défilé est une campagne déguisée en faveur du président sortant ?

OUM’C : Chacun est libre de son choix. Si vous sentez que Roch Kaboré peut faire votre affaire, vous votez pour lui. Si vous estimez qu’un autre de ses concurrents peut faire votre affaire, vous votez pour ce dernier. Nous sommes en démocratie et chacun est libre de faire son choix et de l’assumer.

RB : Quelles sont vos attentes en ce qui concerne la soirée de demain ?

OUM’C : Nous voulons que les gens viennent massivement suivre ce défilé. L’idée, c’est de faire connaître l’association au grand public et on veut dire aux gens que le mannequinat est un métier noble. Nous voulons inviter les personnes qui ont des préjugés à changer d’opinion et à nous accompagner. Que ceux qui empêchent leurs enfants d’exercer ce métier arrêtent de le faire et les accompagnent plutôt. Qu’on considère les mannequins comme des artistes. C’est cet objectif que nous visons.

RB : Y aura-t-il d’autres activités lors de cette cérémonie ?

OUM’C : Oui, il y aura des prestations artistiques.

RB : Qui par exemple ?

OUM’C : Je préfère taire leurs noms.

RB : Votre mot de la fin ?

OUM’C : Je remercie Radars Infos Burkina pour cette interview et j’invite la population à sortir massivement pour le défilé. L’entrée est gratuite, donc faites-vous plaisir ; cultivons la paix.

 

Propos recueillis par Aly Tinto et Farida Elise Sawadogo (stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires