mardi 19 octobre 2021

Récompense des personnalités culturelles de l’année 2020 : Défis relevés par le promoteur dans un contexte de covid-19

hla uneLa 9e édition des Personnalités culturelles de l’année (PCA) s’est déroulée le vendredi 29 janvier 2021 dans la Salle Canal Olympia Yennenga Ouaga 2000. Au cours de cette soirée haute en couleur, des acteurs culturels ont vu leur mérite reconnu. Dans une interview, le promoteur revient sur l’organisation de cette édition dans un contexte de covid-19. Lisez plutôt.

Radars Info Burkina : Êtes-vous satisfait de l’organisation de la 9e édition des Personnalités culturelles de l’année (PCA)?

Hervé David Honla : Ma satisfaction dépend du public et des acteurs culturels qui y ont consacré leur temps le 29 janvier dans la salle Canal Olympia Yennenga Ouaga 2000. Au regard des messages de félicitations que je reçois depuis la fin de la cérémonie, je peux affirmer que je suis satisfait malgré quelques aspects qu'il faudrait améliorer.

RB : Quelle a été la particularité de cette édition ?

HDH : Nous avons voulu qu’elle soit transparente au maximum tout en reflétant la géopolitique culturelle de notre pays. C’est la raison pour laquelle les nominés viennent également des autres régions du Burkina. Le thème « Résilience » y est également pour quelque chose, au regard des différentes crises (sanitaire et sécuritaire) qu’il y a eu en 2020.

RB : Qu’est-ce-qui, à votre avis, peut être fait pour améliorer cet évènement majeur de l’agenda culturel au Burkina?

HDH : Ce qui peut être amélioré, c'est l'organisation, précisément la gestion des invités qui sont de plus en plus nombreux. Nous n'arrivons plus à contenir le monde. En outre, il y a le timing et la réduction du nombre d’artistes qui prestent.

RB : Il vous est reproché la désignation relativement arbitraire des nominés. Quel commentaire vous faites à ce sujet?

HDH : Parler de désignation arbitraire des nominés, c'est exagéré. Nous passons 6 mois de l'année, lors de réunions, à choisir d'abord les catégories ensuite les nominés avec l'aval des personnes-ressources du milieu. Donc je ne pense pas que la désignation soit arbitraire.

RB : Le fait d’être organisateur d’un événementiel désignant des lauréats n’entache-t-il pas vos analyses critiques de journaliste culturel ?

HDH : Bien au contraire, mes analyses critiques doivent me permettre de donner l'exemple quand je fais de l'évènementiel. Ce n'est pas moi qui désigne les nominés ni qui choisis les lauréats. Je ne suis qu'un organisateur d'événements, un facilitateur. Je ne m'occupe pas du jury.

hla 2RB : Un journaliste peut-il être manager d’artiste ou attaché de presse d’artiste ?

HDH : Attaché de presse oui, cela est même vivement conseillé. Bon nombre d'artistes de renommée internationale ont des attachés de presse qui sont des journalistes. Or, manager un artiste, c'est consacrer la quasi-totalité de son temps à le faire. Pour un journaliste en fonction, c'est difficile d'exercer les deux métiers.

hla 3RB : Le journaliste culturel est-il payé en monnaie de singe par les artistes burkinabè ?

HDH : Au Burkina, le métier de journaliste ne nourrit pas son homme. C'est encore pire quand on est journaliste spécialisé dans la culture et la critique. Si un artiste sollicite nos services, nous mettons parfois le prix qu'il faut ; malheureusement, nous n'avons jamais gain de cause. Bien au contraire, on nous traite de mendiants ou d'usurpateurs.

RB : Que pensez-vous de la relève des journalistes culturels?

HDH : Il n’y a pas de relève! C'est un terme à mon avis caduc. On ne donne pas la place aux jeunes. Chacun doit se former pour exceller dans son métier. Quand on travaille avec un aîné et qu'on est obéissant, on finit de se frayer un chemin. Le jeune acquiert sa place naturellement.

RB : Pourquoi vous appelle-t-on le chat?

HDH : On m'appelle ainsi parce que je suis discret dans des événements nocturnes et mes écrits écorchent parfois les artistes ; d’où les « griffes du chat ».

www.radarsburkina.net

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>