mardi 19 octobre 2021

Album musical : Kayawoto parle à la jeunesse

kayawt uneCe vendredi 26 février, l’artiste burkinabè Abdoul Kaboré, dit Kayawoto, a présenté officiellement son tout premier album. Intitulé « Maouland », l’opus, composé de 14 titres qui parlent pour la plupart d’argent, s’adresse à la jeunesse. « Maouland », c’est aussi des featuring avec Floby et Smockey.

Très attendu des mélomanes, Kayawoto, qui se considère comme un phare et une balise de la nouvelle génération hip-hop burkinabè, voire africaine, relate des faits dont seraient victimes les jeunes. Dans les chansons qu’il propose à ces fans, l’artiste rappeur véhicule en mooré des messages à travers lesquels il exprime ce qu’il sait, voit et désire. L’album « Maouland », selon Kayawoto, « parle essentiellement de la vie, de la galère et d’argent. J’ai mis l’accent sur l’argent parce que tout le monde ne travaille que pour l’argent. Le message que je passe s’adresse surtout à la jeunesse, victime principale des vices de la société. Vous verrez que dans les titres proposés, ce sont les questions en rapport avec la situation des jeunes qui sont abordées ».    

kayawt 2L’album « Maouland », c’est aussi des feat avec Floby et Smockey, preuve que la nouvelle génération de rappeurs burkinabè peut compter sur les aînés pour se propulser. A entendre Smockey, les titres chantés en mooré sont en rapport direct avec les réalités des populations. «  C’est la nouvelle génération qui monte et on ne peut que l’accompagner lorsque c’est bon. On n’oublie pas d’où on vient », a-t-il ajouté.

kayawt 3Une telle collaboration, affirme Smockey, doit continuer. Vu la vague de rappeurs qui commencent à se faire connaître positivement dans le milieu du show-biz burkinabè, c’est tout le Faso qui gagne. « Je crois qu’il faut multiplier ces types de connexion afin de toujours fait rêver la jeunesse burkinabè qui n’attend que ça. Cela permet à la musique burkinabè de connaître un brassage et d’en sortir quelque chose de naturel », a-t-il affirmé.

Kayawoto, depuis quelque temps, s’est fait le porte-voix d’une tradition de l’oralité où tout ce qui existe se plie à la force et à la richesse de la parole. Ainsi, son style de rap se veut populaire, imprimant sa puissance sur les jeunes. Très vite, le clip de sa première chanson, « Tabi Yonsé », sortie en février 2019, s’est hissé aux sommets des hit-parades nationaux, voire internationaux. Kayawoto promet des concerts dans les régions du Burkina Faso afin de faire connaître son album.

Bruno Bayala

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>