dimanche 16 mai 2021

FIRHO 14e édition : Augusta Palenfo promet du rire à gogo du 9 au 11 avril 2021

frh uneLa capitale burkinabè, Ouagadougou, abritera ce week-end le Festival international de rire et de l’humour (FIRHO) pour sa 14e édition. Cette rencontre culturelle du rire qui se tiendra du 9 au 11 avril 2021 sous le patronage de la ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, aura pour thème « Humour et droit d’auteur ».

Le FIRHO est un évènement humoristique qui s’est imposé au fil du temps au Burkina Faso. C'est un véritable cadre d’expression mais aussi un tremplin pour les humoristes. A quelques jours de l’ouverture de ce festival, sa promotrice, Augusta Palenfo, nous raconte l’ambiance qui prévaut.

L’envie de bien faire, d’être à la hauteur de l’évènement fait monter la pression mais « c’est une ambiance bon enfant qui m’anime malgré le stress », nous confie la promotrice d’entrée de jeu. Ayant un thème en rapport avec le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), à savoir « Humour et droit d’auteur », cette édition se veut une tribune de sensibilisation des artistes à se déclarer et à payer leurs contributions au BBDA. « Il faut que chaque artiste sache que son premier salaire, c’est le droit d’auteur ; cela sous-entend qu’il faut que chacun déclare ses œuvres mais également que chacun verse sa contribution afin que le BBDA puisse nous les reverser au moment opportun », explique Augusta Palenfo.

frh 2Un thème qui est un plaidoyer envers les artistes à faire leur part mais aussi une invite au BBDA à respecter sa part du contrat. La crise sanitaire qui secoue le monde n’arrange pas les choses en ce qui concerne le financement qui est un maillon essentiel du bon déroulement de toute activité, à en croire Augusta Palenfo : « Beaucoup a été fait et reste à faire à travers les bonnes volontés et les sponsors avec au premier plan le public.  Avec pour ambition nourrie de voir émerger de nouveaux talents issus des centres de formation.»

Augusta Palenfo lance un appel au public à sortir massivement rire avec des humoristes tels que Kôrô-abou, Pizaroro, Choco B, Oualas et bien d’autres  pour « guérir de tous ces maux qui minent notre société », Elle a conclu en exhortant «les jeunes à aimer ce qu’ils font et à se donner les moyens d’atteindre leurs objectifs».

Sié Mathias Kam (stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires