jeudi 20 juin 2024

Conseil des ministres : Le Conseil marque son accord pour la mise en œuvre du plan de riposte à l'épidémie de poliomyélite

mrcrediUn Conseil ordinaire des ministres s'est tenu ce jour 10 juin 2020 sous la présidence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Il a été marqué par l'examen de certains dossiers de fond ainsi que des communications orales. Au titre du ministère de la Santé, le Conseil a marqué son accord pour la mise en œuvre du plan de riposte à l'épidémie de poliomyélite après la détection de deux nouveaux cas dans deux villes.

« Le 5 janvier 2020, le Burkina Faso enregistrait son premier cas dans le district de Ouargaye, dans la région du Centre-Est. Des mesures ont été prises, notamment la vaccination à Ouargaye et à Bitou de plus de 170 000 enfants de 0 à 59 mois, le renforcement de la surveillance et la sensibilisation à la vaccination.  Deux nouveaux cas ont été détectés, dont un dans le district de Kaya et le district sanitaire de Bogodogo. Le Conseil a marqué son accord pour la mise en œuvre du plan de riposte, ce qui va contribuer à interrompre la circulation et la transmission de la maladie sur le territoire national », a indiqué le ministre de la Communication, Rémi Fulgance Dandjinou.

Toujours au titre du ministère de la Santé, le Conseil a reçu un rapport sur l'exécution du marché d'acquisition de 300 ambulances au profit des formations sanitaires du Burkina.

« En rappel, le 12 septembre 2018 le Conseil des ministres avait marqué son accord pour l'acquisition de 300 véhicules. A la date d'aujourd'hui, 185 ambulances ont été réceptionnées depuis le 12 mars 2020. Le Conseil a décidé que les 185 ambulances déjà présentes seront réparties selon les critères de priorité qui seront, entre autres, les communes qui n'ont pas encore reçu d'ambulances, celles qui sont les plus distantes des centres de référence... Il reste 115 ambulances qui doivent être réceptionnées courant fin juillet 2020 », a expliqué le porte-parole du gouvernement.

mrcredi 2Au titre du ministère de l'Economie et des Finances, le Conseil a examiné un rapport relatif à l'érection du bureau national des évaluations environnementales en Etablissement public administratif (EPA). « Le Conseil a donc marqué son accord pour cette proposition et adopté un décret portant érection du bureau national des évaluations environnementales en EPA qui va s'appeler désormais Agence nationale des évaluations environnementales (ANEE). L'objectif visé est de doter cette structure des véritables capacités et également d'une présence sur le territoire pour répondre au bien-être du travail dans ce cadre », a précisé le porte-parole du gouvernement.

Toujours dans cette idée, le Conseil a adopté au titre du ministère de l'Environnement un décret portant approbation des statuts de cette nouvelle agence.

Au titre du ministère de la Fonction publique, le gouvernement a fait la relecture du décret portant création, composition, attribution et organisation de la commission consultative relative aux normes internationales du travail.

« Cette relecture vise à corriger les insuffisances relevées, notamment la faible représentation du ministère du Travail au sein des structures, le manque de précision de la nature juridique de l'acte de désignation des membres suppléant, le vide juridique existant sur la présidence du cadre dans l'hypothèse où le directeur général du Travail venait à perdre sa qualité en cours de mandat », a expliqué M. Dandjinou.

Dans les communications orales, le Conseil a évoqué la situation de la maladie à COVID-19. Claudine Lougué, la ministre de la Santé, a présenté l'évolution des plateaux techniques, de la prise en charge, de la situation des tests, etc. Elle s'est penchée sur les efforts qui doivent être mis en place pour préparer le pays à une éventuelle ouverture des frontières.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes