dimanche 1 novembre 2020

Présidentielle du 22 novembre 2020 : Une foule « gigantesque » à l’investiture d’Eddie Komboïgo comme candidat du CDP

ccdp uneDes milliers de militants et sympathisants de l’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont répondu présents au palais des Sports de Ouaga 2000, dans la soirée du dimanche 26 juillet 2020, au congrès extraordinaire d’investiture du candidat de cette formation politique à l’élection présidentielle du 22 novembre.  A l’issue des activités du congrès,  Eddie Komboïgo est désormais le candidat officiel du parti de l’ex-président Blaise Compaoré.

Il est 14h au palais des sports de Ouaga 2000. L’ambiance était au rendez-vous  à l’extérieur comme à l’intérieur de la salle. Les hommes de médias ont dû patienter un bout de temps pour avoir accès à la salle dans des conditions difficiles puisqu’il s’agissait de fournir un effort physique important dans cette bousculade devant une porte.

30 minutes avant l’arrivée d’Eddie Komboïgo, la salle était comble. Les militants du parti ont le choix entre l’effigie de Blaise Compaoré, celle d'Eddie Komboïgo et le logotype du CDP.

Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique, Gilbert Noël Ouédraogo, président de l'Alliance pour la démocratie et la Fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA), Aziz Dabo de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) ont fait le déplacement au palais des Sports à cette occasion. L’ex-Premier ministre du dernier gouvernement de Blaise Compaoré, Luc Adolphe Tiao, était aussi présent.

ccdp 2C’est à 16h qu’Eddie Komboïgo a fait son entrée en salle sous de grandes ovations. Après l'exécution de l’hymne national, le Ditanyè, c’est le premier vice-président du CDP, Achille Tapsoba, qui a livré la teneur de la résolution portant investiture du candidat Eddie Komboïgo.

L’artiste Dez Altino viendra par la suite émerveiller les militants et le président du CDP avec son titre « Wende ya wendé ».

Eddie Komboïgo est officiellement fait candidat à travers la réception du fanion du parti des mains d’Achille Tapsoba et c’est l’occasion d’exécuter l’hymne du parti.

«Je me réjouis de cette gigantesque mobilisation au palais des Sports de Ouaga 2000. Maintenant nous allons assister à la danse des baobabs. Nous avons dit que face à ces gens (parti au pouvoir, Ndlr), il faut que nous soyons soudés et rassemblés», a indiqué Zéphirin Diabré.

ccdp 3A l’issue de son investiture, Eddie Komboïgo s’est adressé aux militants de son parti en ces termes : « Fort de toute cette confiance placée en moi, je m'engage ici et maintenant à œuvrer avec tous les militants du CDP et même au-delà de notre parti, à rassembler tous les Burkinabè qui aspirent au changement, dans un vaste mouvement progressiste, pour arracher la victoire totale au soir du scrutin du 22 novembre 2020. Je suis intimement convaincu que rien ne pourra arrêter la marche du CDP vers la victoire finale ».

Il a poursuivi en indiquant que l’insécurité est au centre des préoccupations des Burkinabè, parce qu’elle « nous empêche de vivre en paix, de réaliser nos rêves et de garantir l’avenir de nos enfants ».

Faisant dans la récrimination contre le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Eddie Komboïga a lancé : « L’économie nationale est à plat. Malgré les discours mirobolants du MPP, les investisseurs ont fui le Burkina Faso. Le président Roch Marc Christian Kaboré arrive à la fin de son mandat avec une véritable fracture sociale et politique. »

Ainsi donc il a parié qu’il est à la hauteur de la tâche qui l’attend au lendemain du 22 novembre pour remettre le Burkina Faso sur les rails. « Je veux impulser au Burkina Faso une gouvernance nouvelle fondée sur les valeurs démocratiques, pour en faire à l’orée 2025, un pays entièrement restauré, un pays de paix, de cohésion et uni, un pays de prospérité partagée pour tous, dans la justice et la fraternité », a-t-il indiqué.

Confiant en ses chances d'occuper le fauteuil présidentiel, Eddie Komboïgo a invité les militants de son parti à se jeter corps et âme dans la bataille électorale dans le respect des textes en vigueur.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>