dimanche 17 janvier 2021

Elections couplées du 22 novembre au Burkina : Focus sur le candidat de « Le Faso Autrement », Ablassé Ouédraogo

abbl uneLe 22 novembre, un scrutin présidentiel et législatif aura lieu au Burkina Faso. Le candidat de « Le Faso Autrement » affrontera à cette occasion 12 autres candidats. Radars Info Burkina fait un zoom sur Ablassé Ouédraogo, candidat de cette formation politique à la présidentielle.

Ablassé Ouédraogo est né le 30 juin 1953 à Dabaré, dans la province du Kadiogo, au Burkina Faso. Il a fait ses études primaires à l’école primaire publique de Boussé et celles secondaires au lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

Titulaire d’un Bac B (sciences économiques), Ablassé Ouédraogo obtient une bourse de l’Association des universités africaines pour des études supérieures de sciences économiques à l’université nationale du Gabon de 1973 à 1975. Il y obtiendra le Diplôme d’études économiques générales (DEEG). Ensuite, il poursuivra ses études de deuxième et troisième cycles en économie à l’université de Nice, en France, de 1975 à 1981.

Plus tard, il soutient une thèse de doctorat de 3e cycle en sciences économiques, option économie du développement, de l’université de Nice avec la mention Très honorable et félicitations du jury le 15 décembre 1981. De retour au pays, Ablassé Ouédraogo enseigne l’économie à l’Ecole supérieure des sciences économiques (ESSEC), aujourd’hui UFR-SEG, de l’actuelle université Joseph Ki-Zerbo de janvier 1982 à juillet 1982 avant de se lancer dans une carrière au sein d’institutions internationales.

abbl 2De 1982 à 1994, Ablassé Ouédraogo a travaillé au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). De 1999 à 2002, il fut le premier Africain à occuper les fonctions de directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

De mars 1994 à février 1999, Ablassé Ouédraogo a été ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso puis conseiller spécial du président du Faso de février à novembre 1999. À ce titre, il a œuvré à la réorientation stratégique de la politique extérieure du pays à travers l’élaboration du concept de « diplomatie du développement » ainsi qu’à sa pleine mise en œuvre.

Il décide de se lancer officiellement en politique, dans les rangs de l’opposition, en portant sur les fonts baptismaux en juin 2011, « Le Faso Autrement », un parti d’idéologie libérale centriste. Ablassé Ouédraogo envisage « la transformation politique, économique et sociale du Burkina Faso, ensemble et autrement, en vue de poursuivre les progrès socio-économiques pour tous dans un cadre stable et sécuritaire. Au cœur de la stratégie, le développement du capital humain constitue le point d’ancrage pour assurer une croissance inclusive et un développement durable pour tous les Burkinabé ».

Le projet de société qu’il propose aux Burkinabè à cette campagne électorale comporte 5 priorités qui sont : la réconciliation nationale, la paix et la sécurité, la relance économique et le développement durable, les réformes institutionnelles et administratives et, enfin, le rayonnement international.

« Nous allons reconstruire notre Nation en rétablissant la confiance entre l’Etat et chacun d’entre nous afin que chacun puisse jouer son rôle et s’épanouir dans notre beau pays. Nous comptons promouvoir la cohésion sociale en construisant sur la richesse de notre diversité ethnique et culturelle et en faisant la promotion du civisme, de l’éthique, du travail, du mérite, de la justice, de l’équité et de la solidarité », a affirmé le candidat Ablassé.

Arnold Junior Sawadogo (stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>