jeudi 2 décembre 2021

Colopathie fonctionnelle : Soigner son alimentation pour mieux vivre avec la maladie

colop uneLa colopathie fonctionnelle, encore appelée « côlon irritable », est une maladie intestinale chronique. Elle provoque généralement des ballonnements, des douleurs abdominales, des diarrhées ou de la constipation sans que l'intestin présente aucune lésion visible. En d'autres termes, le tube digestif est normal anatomiquement, mais son fonctionnement est pathologique. La colopathie s'accompagne souvent d'autres signes tels que des maux de tête, une fatigue et des douleurs diffuses. L’alimentation joue un rôle important dans la survenue de cette affection. Pour les personnes qui en souffrent, il est important de soigner leur hygiène de vie et surtout leur comportement alimentaire pour mieux vivre avec la maladie.

On estime à 15 % des adultes de la population générale le nombre de personnes qui se plaignent de symptômes typiques de la colopathie fonctionnelle. C’est une maladie digestive assez fréquente dont on ne connaît pas encore bien les causes. Cependant, les facteurs alimentaires jouent un rôle majeur dans l’apparition ou la disparition des symptômes du côlon irritable. Les aliments mis en cause sont très variables d’une personne à une autre. Mais on cite souvent les boissons gazeuses, les féculents, les haricots, les poix, les lentilles, les choux, les choux-fleurs ou les brocolis.

Parce qu’il n’existe pas de traitement curatif de la colopathie fonctionnelle mais seulement  des médicaments permettant de soulager les symptômes, il est important pour les personnes qui souffrent de cette affection de procéder à un rééquilibrage alimentaire, excluant les aliments qui favorisent la survenue des gaz dans le ventre. Selon Yasmine Zerbo, diététicienne, « il faut éviter les repas copieux trop gras, trop épicés, ainsi que les fritures. Il faut plutôt privilégier la cuisson à la vapeur ou au four. Eviter également de consommer les laits qui contiennent le lactose et préférer ceux qui n’en contiennent pas comme le lait écrémé ou demi-écrémé, les laits entiers. Il faut bannir de son alimentation toutes les boissons gazeuses et réduire la consommation de tabac et d’alcool. S’il arrive que vous vouliez consommer les légumineuses comme le niébé, le soja ou les lentilles, il faut les tremper au moins une heure ou deux avant de les préparer afin d’en éliminer les gaz. Il faut en faire de même pour les tubercules comme la patate douce, la pomme de terre et l’igname ».

Les malades de colopathie doivent aussi mettre une croix sur la viande rouge et privilégier la consommation de poisson et de volaille. Il existe aussi des aliments permettant de soulager les douleurs gastriques. On peut, selon la diététicienne, écraser de l’ail, de l’anis ou du gingembre que l’on mettra dans un verre d’eau et que l’on consommera avant de manger. On peut aussi couper ces aliments en dé, les mettre dans les repas pour en consommer ou les ajouter à la cuisson. L’eau de coco aide aussi à soulager les douleurs de la colopathie.

Il faut, quand on souffre de côlon irritable, éviter de consommer les œufs ou ajouter de l’anis dans leur préparation. L’anis, le gingembre et l’ail peuvent aussi être consommés en infusion pour soulager les douleurs. L'anis stimule les glandes digestives, combat les ballonnements, adoucit les problèmes gastro-intestinaux car il exerce une action antispasmodique sur l'ensemble du système digestif. Les sauces telles celles à base de pâte d’arachide sont à proscrire. Il faut en plus veiller, en mangeant, à bien mastiquer les aliments et éviter de manger la bouche ouverte.

Toute personne souffrant de cette affection devrait surtout veiller à identifier les aliments qui lui causent des troubles gastriques et les éviter pour vivre au mieux avec la colopathie fonctionnelle.

 Armelle Ouédraogo

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>