mardi 1 décembre 2020

Forces armées nationales : Le général de division aérienne Ali Traoré décoré à titre posthume à la dignité de Grand Officier de l'Ordre de l'Etalon

fannn uneLe général de division aérienne Ali Traoré est décédé dans la nuit du dimanche 27 septembre 2020 en Tunisie, où il avait été évacué pour des soins. Avant que l’illustre disparu ne soit conduit à sa dernière demeure au cimetière militaire de Gounghin, une cérémonie d’hommage a été organisée en son honneur à la place de la Nation ce mardi 6 octobre 2020 à Ouagadougou dans la matinée. Entre autres personnalités présentes, il y avait le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le Premier ministre, Christophe Dabiré, la haute hiérarchie militaire ainsi que la famille et des amis du défunt. Le pilote a été décoré à titre posthume de la dignité de Grand Officier de l’Ordre de l’Etalon.

La plupart des personnes présentes ce matin à la place de la Nation étaient tout de blanc vêtues à côté des militaires en treillis. Le corps du général de division aérienne est arrivé juste après l’installation du chef de l’Etat.

Selon le commandant Hervé Yé, directeur de la Communication et des Relations publiques de la gendarmerie nationale et commentateur de la cérémonie d’hommage du jour, Ali Traoré a donné sa vie et son corps aux Forces armées nationales (FAN). Il avait un sens élevé de l’écoute. L’humilité et la simplicité faisaient partie de ses qualités. « Même quand il cumulait des records, l’homme restait humble et mettait son succès au compte du travail de ses équipes », a témoigné le commandant.   « Le général Ali Traoré, en recevant ses épaulettes de général de brigade aérienne le 5 octobre 2006, avait affirmé : ‘’Un chef n’est jamais seul, c’est grâce au soutien des autres qui l’entourent qu’il remporte des victoires’’ », a rappelé Hervé Yé.

fan 2Ali Traoré fut le tout premier chef d’état-major de l’armée de l’air du Burkina Faso. En outre, il a été le premier pilote à occuper au Burkina le poste de Chef d’état-major général des armées (CEMGA). « En 9 ans comme CEMGA, le général Ali Traoré, qui n’a jamais eu d’adjoint pour le seconder, aura donné de sa personne à notre armée », a relevé le commandant Yé.

Une minute de silence a été observée à la mémoire du disparu.  «Feu général de division aérienne Traoré Ali, au nom du président du Faso et en vertu des pouvoirs qui nous sont conférés, nous vous élevons à titre posthume à la dignité de Grand Officier de l'Ordre de l'Etalon », a déclaré le ministre de la Défense  nationale et des Anciens Combattants, Chériff Moumina Sy, devant la dépouille mortelle posée sous une tente. 

Les promotionnaires du défunt pleurent un officier supérieur qui s’est illustré par son honnêteté, sa fidélité et qui était un homme de parole de son vivant.

fan 3«En 1983 et en 1984 sous la Révolution, vous avez fait preuve de leadership exceptionnel pour conduire le personnel de la base aérienne révolutionnaire et faire taire le ressentiment de camarades révolutionnaires face à d’autres qui étaient vus comme des réactionnaires. Votre action a été saluée par tous vos hommes », s’est rappelé un aviateur.  A en croire ce dernier, Ali Traoré, qui est resté à la tête de l’armée de l’air 16 ans durant, soit de 1983 à 1999, a fait d’elle un instrument fiable de la politique de défense du Burkina, et son  leadership s’est encore affirmé lorsqu’il a été nommé CEMGA, fonction qu’il a occupée 9 ans durant, ce qui fait de lui le CEMGA qui a jusqu’ici duré le plus longtemps à ce poste au Burkina. « Nous, aviateurs, sommes très fiers de vous », a-t-il affirmé, s’adressant au défunt.

Les enfants Yasmina, Papi et Khaled ont déclaré que le général Traoré, leur père, leur a donné  tout ce  qu’un enfant peut désirer et même plus. « Cela nous a permis de devenir ce que nous sommes aujourd’hui. Ta piété, ton humilité, ton intégrité ainsi que tes valeurs professionnelles, intellectuelles et morales sont unanimement reconnues ».  

Ali Traoré, né le 14 novembre 1950 à Banfora, a choisi de s’endormir pour de bon le 27 septembre de l’année en cours,  jour de son anniversaire de mariage.  « Notre réconfort dans cette épreuve est la certitude inébranlable que tu as rejoint  ton créateur, Allah le Tout-Puissant, que tu as vénéré toute ta vie durant. Papa, tu laisses un grand vide dans nos vies, mais sache qu’il y aura toujours une place pour toi dans nos cœurs », ont affirmé les enfants du défunt.

Des aéronefs ont survolé la place de la Nation pendant qu’un dernier défilé d’hommage des FAN annonçait la fin de la cérémonie. Le corps du général a été conduit par la suite à la grande mosquée de Ouagadougou avant son inhumation.

Aly Tinto

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>