jeudi 21 janvier 2021

Double scrutin du dimanche 22 : Ce que fait le CORUS pour éviter la propagation de la COVID-19 dans ce contexte électoral

coorus uneLe Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires (CORUS) a pour mission principale d’assurer le leadership dans la préparation collective, la coordination et la gestion des opérations liées aux risques et urgences sanitaires au Burkina Faso, à l’horizon 2023. Radars Info Burkina a approché cette structure pour savoir les actions qu’elle a mises en place pour limiter la propagation de la COVID-19 pendant cette période électorale.

Selon Daouda Koussoubé, agent du CORUS, en matière de directives relatives aux mesures de santé publique pour limiter la propagation de la COVID-19 pendant la campagne électorale et les scrutins présidentiel et législatifs du 22 novembre 2020, le ministère de la Santé a élaboré une note en octobre 2020 qui a été adressée aux différents partis politiques. Il y figure les mesures spécifiques à prendre lors de la campagne électorale de même que pendant le double scrutin, les recommandations faites aux partis ou formations politiques, aux regroupements de candidats indépendants…

coorus 2Pour M. Koussoubé, il incombe à chacun d’avoir vraiment conscience de l’effectivité de la maladie à coronavirus dans notre pays, de ses causes et de ses conséquences afin qu’on puisse lutter ensemble pour en limiter la propagation. « Nous avons exhorté les partis politiques à prendre en compte dans leur organisation les différents aspects sanitaires afin de limiter, voire d’éviter, de nouvelles infections », a-t-il déclaré.

Il a précisé que la difficulté majeure à laquelle ils sont confrontés, c’est qu’il n’existe pour le moment au Burkina aucune loi contraignant les citoyens au respect des mesures édictées par le gouvernement pour stopper la propagation de la COVID-19. Cela, a déploré notre interlocuteur, handicape la lutte depuis l’apparition du virus à couronne au pays des hommes Intègres. C’est pourquoi Daouda Koussoubé invite avec insistance chacun à respecter les mesures barrières définies par le ministère de la Santé, car tous autant que nous sommes, nous sommes des acteurs de la lutte contre cette maladie dont les ravages à travers le monde ne sont plus à démontrer.

Arnold Junior Sawadogo (stagiaire)

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>