lundi 19 avril 2021

Carburant vendu dans les stations : « Nous avons appris qu’il y a du carburant de mauvaise qualité et des enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités » (Dasmané Traoré de la Ligue des consommateurs du Burkina)

essnDes réparateurs de véhicules disent constater avec amertume que les pannes des engins sont majoritairement dues à la mauvaise qualité du carburant vendu dans certaines stations de la capitale burkinabè. C’est ce qu’a également remarqué la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB), qui reconnaît que ce phénomène a la vie dure. Mais, rassure-t-elle, des enquêtes sont en cours pour identifier les auteurs de cette pratique malveillante.

Abdoul Traoré a acheté sa moto il y a environ 6 mois. Mais quelques jours seulement après la première révision de sa monture, celle-ci tombe en panne. Il se rend donc chez son mécanicien, à qui il explique que sa moto tombe sans cesse en panne, puisque ce n’était pas la première avarie. Après vérification, son mécanicien, Moussa Kinda, affirme que les pièces sont en bon état et ne sauraient être à l’origine des pannes récurrentes de la moto. Pour en avoir le cœur net, M. Traoré décide donc d’acheter le carburant dans la même station sur une longue période chaque fois que le besoin se fait ressentir. A sa grande surprise, il découvre que toutes les pannes de son engin depuis la première fois jusqu’à ce jour seraient dues à la qualité douteuse de l’essence qui lui a été vendue.

Informée de cette situation, la Rédaction de Radars Info Burkina a entrepris de cerner le problème. Rendez-vous est donc pris avec la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) pour savoir si elle est informée d’une éventuelle vente de carburant de piètre qualité. Sans langue de bois, Dasmané Traoré répond que du carburant de mauvaise qualité est  bel et bien vendu aux consommateurs. Il va plus loin en affirmant que ce problème de vente de qualité douteuse de carburant ne date pas d’aujourd’hui et que beaucoup de consommateurs s’en plaignent continuellement. essenc 2« Nous sommes persuadés qu’il y a vente de carburant de mauvaise qualité dans certaines stations. Vous savez, il y a toujours des brebis galeuses qui se jouent du système mis en place », a-t-il reconnu.

Qui serait donc à la base de cette pratique peu orthodoxe et que fait l’autorité face à ce problème qui ne fait que prendre de l’ampleur ? La Ligue, conformément à sa mission de protection des consommateurs, dit avoir dénoncé plusieurs de ces cas et même interpellé qui de droit. « Il y a des structures qui ont été mises en place par l’Etat pour prendre à bras-le-corps ce problème. Et nous attendons qu’elles réagissent. Si nous constatons un manque d’intérêt desdites structures pour cette situation, nous allons prendre nos responsabilités. Les consommateurs se plaignent en permanence de se voir servir de la mauvaise essence dans des stations réputées pourtant être sérieuses. C’est vraiment dommage », a-t-il déploré.

La mauvaise qualité du carburant vendu aux consommateurs, à entendre la Ligue des consommateurs, pourrait s’expliquer par plusieurs astuces, notamment le mélange de l’essence avec du pétrole, après vérification, pour en accroître la quantité et le fait que les conducteurs de certains camions supposés être seulement en transit au Burkina vendent le contenu de leurs citernes à des propriétaires d’essenceries peu scrupuleux sur place ici. La Ligue exhorte donc les consommateurs à être exigeants sur la qualité des produits qui leur sont vendus et à dénoncer les pratiques peu catholiques aux autorités compétentes. Elle informe par ailleurs qu’une conférence de presse sera organisée dans les semaines à venir pour dénoncer certaines pratiques malveillantes sur lesquelles elle dispose de preuves.

Bruno Bayala

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires