dimanche 16 mai 2021

Hausse des prix du gaz et des carburants : La ligue des consommateurs n’exclut pas de descendre dans la rue

lcb uneSuite à la décision du gouvernement de procéder à l’augmentation des prix du gaz butane et des carburants, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a rencontré la presse pour donner son analyse de la question. Devant les journalistes, Dasmané Traoré, président de ladite structure, a déclaré que la LCB n'a pas été associée à cette décision de l’exécutif, tout comme elle n’en a pas été informée officiellement. Ainsi, la Ligue n’exclut pas de descendre dans la rue dans les jours à venir pour se faire entendre.

Dans sa déclaration liminaire, la LCB a dit déplorer cette décision du gouvernement burkinabè. En outre, elle a précisé qu’elle n’a pas été associée à ladite décision, pas plus qu’elle n’en a été informée officiellement alors qu’elle est membre du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH). Et de faire remarquer que le communiqué du ministre du Commerce ne donne aucune raison justifiant cette augmentation. La LCB soutient par ailleurs avoir déjà attiré l’attention des autorités sur la flambée des prix observée depuis la levée du confinement lié à la pandémie de COVID-19. La Ligue complète sa liste de griefs en affirmant que la hausse du prix du gaz butane est également un problème pour le consommateur.

lcb 2Face à cette situation, cette structure qui défend les intérêts des consommateurs a donc décidé de changer d’approche. « A partir de maintenant, comme les conférences de presse ne suffisent plus, nous allons employer d’autres moyens tels les marches-meetings et d’autres moyens de contestation et cela va concerner tous les points d’insatisfaction que nous avons soulignés jusqu’à présent. Il s’agit notamment du gaz, du carburant et des griefs faits aux sociétés de téléphonie mobile », a prévenu Gilbert Hien Somda, 2e vice-président de cette structure.

En rappel, le gouvernement a annoncé le 19 mars dernier l’augmentation des prix des carburants et du gaz butane à compter du mardi 23 mars 2021. Cette hausse est de 10 F CFA à la pompe sur les prix du Super 91, du gasoil et du pétrole. Ainsi, le Super 91 coûtera désormais à la pompe 615 F CFA au lieu de 605 F CFA et le gasoil 545 F CFA au lieu de 535 F CFA.

S’agissant du gaz butane, l’augmentation, qui est de 500 F, concerne la bouteille de 12,5 kg. Elle coûtera désormais 5 500 F CFA au lieu de 5 000 FCFA.

La dernière fluctuation des prix des hydrocarbures date de novembre 2020, où une baisse de 10 F CFA avait été constatée à la pompe.

Bessy François Séni

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires