jeudi 2 décembre 2021

Assassinat d’Ina Mounia Drabo : Une marche silencieuse pour demander plus de sécurité dans l'arrondissement 8 de la capitale

mrchh uneIls étaient essentiellement des jeunes, parmi lesquels des étudiants, ainsi que des autorités municipales à   sortir dans la matinée du dimanche 3 octobre 2021 pour une marche silencieuse en hommage à Ina Mounia Drabo, une étudiante assassinée lors d'un braquage, et aux autres victimes de l’insécurité dans cet arrondissement.  Les marcheurs ont arpenté les artères du quartier Rimkiéta où le drame a eu lieu le dimanche 26 septembre dernier : les uns pour soutenir la famille endeuillée, les autres pour demander plus de sécurité dans le quartier.

C'est la maison des jeunes de Rimkiéta, dans l'arrondissement 8 de Ouagadougou, qui a été le point de départ de la marche. Environ 4 km, c’est la distance qu’ont parcourue les marcheurs qui sont allés au lieu du drame où ils ont déposé un gerbe de fleurs. Les traces de sang de la pauvre jeune fille y étaient encore visibles. Tour à tour, les camarades de la défunte, sa famille,  les chefs coutumiers et le comité d'organisation de la marche ainsi que le maire dudit arrondissement ont livré leurs messages. mrchh 2Tous ont demandé le renforcement de la sécurité dans cette partie de la capitale. Pour Boureima Drabo, oncle de la défunte, la marche est un encouragement et un signal fort envoyé aux autorités afin qu'elles sachent qu'il y a un sérieux problème d’insécurité dans le quartier.

Selon Patricia Bogneni, porte-parole du comité d'organisation de la marche, il y a   des insuffisances dans la prise en charge de l’arrondissement en général et à Rimkiéta en particulier. mrchh 3Les habitants se sentent abandonnés et ils en veulent pour preuve leur quotidien qui n'est guère reluisant. “L’arrondissement 8 souffre du manque d’aménagement des voiries et d’éclairage public. De plus, les services de sécurité y manquent de façon criarde. Le commissariat de police a été construit mais n’est pas encore fonctionnel”, a-t-elle déploré. Et de souligner qu’il faudrait une union sacrée des habitants du quartier. <<Cette situation d’insécurité que nous traversons commande l’unité de tous autour des préoccupations pressantes des populations de l’arrondissement. C’est pourquoi l’acte d’aujourd’hui doit être le départ d’une série d’initiatives citoyennes qui permettront aux habitants de porter leurs préoccupations aux autorités compétentes. Ces activités doivent se faire dans une unité d’action des associations des résidents pour le bien-être de tous>>, a-t-elle déclaré.

Recevant la déclaration du comité d'organisation, l'édile de l'arrondissement 8 a promis de la transmettre à qui de droit. Selon lui, le découpage de la ville de Ouagadougou a été fait de telle sorte qu'il n'y a aucun service de sécurité dans l'arrondissement. Le commissariat qui vient d'être construit n'a pas encore été réceptionné et on constate la recrudescence de l'insécurité.

 Selon des témoignages, dans le quartier, à une certaine heure les gens restent enfermés chez eux et les bandits font ce qu'ils veulent dehors. L'assassinat d’Ina Mounia Drabo a été donc la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. En rappel, avant ce drame, trois autres personnes avaient été tuées dans cette partie de la capitale dans des circonstances similaires.

Barthélemy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>