jeudi 2 décembre 2021

Assises régionales sur l’éducation : Les rideaux sont tombés dans le Centre-Ouest

koulb uneLe gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Koulibaly, a présidé le vendredi 15 octobre 2021 à Koudougou la cérémonie de clôture des assises régionales sur l’éducation nationale. 72h durant, soit du 13 au 15 octobre, les participantes et participants à ces travaux se sont approprié, dans la cité du cavalier rouge, le document de base relatif aux assises nationales sur l’éducation nationale élaboré par les techniciens du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN).

Au cours des travaux, des propositions fortes ont été faites pour redonner à notre système éducatif sa capacité à former des hommes responsables, des citoyens prêts à servir leur communauté, leur patrie et à contribuer à la construction d’un Burkina Faso de paix, de progrès et de prospérité.

Selon le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Koulibaly, il n’est plus un secret pour personne que le système éducatif actuel a montré ses limites, et le diagnostic qui a été fait montre qu’il n’est plus en adéquation avec les attentes malgré les efforts consentis par le gouvernement, les partenaires financiers et techniques et la communauté éducative. Faut-il le rappeler, environ 30% du budget national du Burkina Faso va à l’éducation. C’est un des taux les plus élevés au monde, le taux préconisé par les institutions internationales étant d’au moins 20%, a-t-elle ajouté.

koulb 2Pour le gouverneur, il s’agit aujourd’hui, plus que jamais, de redonner à l’école la capacité d’être un des socles d’apprentissage et de formation de citoyens responsables et engagés à la construction de la société burkinabè et de faire des communautés à la base des partenaires impliqués dans l’éducation, se tenant aux côtés de la communauté éducative pour une éducation démocratique de qualité.

Elle a ajouté qu’il s’agit de renforcer la capacité et les compétences du personnel de l’éducation sur les plans professionnel et éthique car aucun élève ne peut réussir si l’enseignant n’est pas bien formé et armé de valeurs morales.

Par ailleurs, des propositions ont été faites afin que l’école burkinabè soit résiliente et que l’enseignement puisse se poursuivre dans les régions à fort défi sécuritaire, pour que les élèves de ces zones, à l’instar de ceux de tout le Burkina Faso, aient droit à une éducation de qualité grâce à des approches innovantes qui permettent l’implication des communautés.

En outre, des suggestions ont été faites au gouvernement pour que les filles et les enfants vivant avec un handicap bénéficient de conditions optimales d’études dans les espaces d’apprentissage inclusif.

Enfin, les participants à ces assises régionales ont fait des propositions pour sceller le pacte national autour de l’éducation.

Le gouverneur Irène Koulibaly, pour finir, a remercié les participants à cette session de travail pour leur mobilisation et leur engagement pendant ces 3 jours de travaux visant à refonder notre système éducatif. Elle a précisé que ces assises régionales sont le prélude aux assises nationales qui, en réalité, seront la somme des propositions faites au cours des assises dans les 13 régions de notre pays. 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes
>