mercredi 6 juillet 2022

Procès Thomas Sankara et 12 autres : Une journée consacrée à la défense du général Diendéré

skara 2L'audience s'est poursuivie ce jeudi 24 mars 2022 à la chambre  criminelle du tribunal militaire de Ouagadougou,  délocalisée à la salle des Banquets de Ouaga 2000, dans l'affaire de l'assassinat de Thomas Sankara et de ses 12 compagnons. Une journée consacrée aux plaidoiries des avocats du général Gilbert Diendéré. Maîtres Abdoul Latif Dabo, Kossi Saba, Olivier Yelikouni sont ainsi, tour à tour, intervenus pour prouver l'innocence du général. Retour sur cette journée qui a été plus longue que les autres.

Débuté en octobre, le procès Thomas Sankara et 12 autres tire inexorablement à sa fin. En effet, les plaidoiries des avocats de la défense sont presque terminées. Le jeudi 24 mars a été particulièrement insuffisant pour les avocats de l'accusé Gilbert Diendéré, poursuivi pour subornation, attentat à la sûreté de l'État, complicité d'assassinat, recel de cadavres et complicité de recel.

C'est  maître Abdoul Latif Dabo qui a ouvert les plaidoiries en tentant de démontrer que le général Diendéré n'est pas coupable de subornation. En effet, le général est accusé d'avoir envoyé son ancien chauffeur, en l’occurrence Ninda Pascal Tondé, dire au témoin Zetiyenga ne pas dire la vérité lorsqu'il sera entendu par le juge. Une accusation que l'avocat a  rejetée en bloc car selon lui, l'infraction n'est pas constituée puisque Tondé a fait cela de sa propre initiative et non sur ordre de  Diendéré.

skara 3Après lui, c'est maître Kossi  Saba qui a plaidé l'innocence de l'accusé sur l'infraction de recel de  cadavres. Selon l'avocat, un  recel de cadavre, c'est le fait de dissimuler un cadavre dans le but d'empêcher la justice de faire la lumière sur le décès de ce dernier. Mais l'avocat trouve que cette infraction est prescrite et non constituée. À la suite de maître Saba,  maître Olivier Yelikouni a abondé dans ce sens.  Selon lui, ce n'est pas Diendéré qui a ordonné la levée des corps mais Blaise Compaoré, si l’on s'en tient aux documents déclassifiés sur le dossier Sankara. Et d'autres témoins indiquent que l'ordre de lever les corps serait venu du commandant du haut commandement qui était Jean Baptiste Lingani. Donc pour l’avocat, aucun élément n'implique Diendéré dans le recel de cadavres ou la complicité de recel de cadavres. S'agissant de l'infraction d'attentat à la sûreté de l'État, maître Yelikouni demande au tribunal d'acquitter  son client pour infraction non constituée.  Selon lui, le général est poursuivi parce qu'il a été très  loyal à Blaise Compaoré pendant 27 ans. Tout ce qu'il a fait le 15 octobre et dans la suite des événements, il le faisait sous les ordres de ses supérieurs hiérarchiques.  Il n'était au courant de rien en ce qui concerne la préparation et l'exécution du coup d'Etat qui a coûté la vie à Thomas Sankara ainsi qu'à ses 12 compagnons.

Après lui, maître Dabo, dans  une plaidoirie de près de 3h, a défendu le général concernant l’infraction de complicité d'assassinat. Dans son intervention,  maître Abdoul Latif Dabo s'est particulièrement attardé sur ce qu’il a qualifié de contradictions dans les déclarations des témoins incriminant le général. "Ce qu'il faut dire, c'est qu'en droit il ne suffit pas dire que telle personne est coupable.  Il faut amener des éléments qui prouvent que l'intéressé est vraiment coupable. C'est cette preuve que nous avons apportée aujourd'hui. Nos adversaires n'ont fourni aucune preuve", soutient l'avocat. Selon maître Dabo, ce procès est une cabale à la fois médiatique et  judiciaire. "Nous avons des pièces du dossier qui se retrouvent dans la presse. Ce n'est pas normal. Lorsqu'un dossier est en instruction, il est soumis au secret de l'instruction. Des pans du dossier ne devraient pas se retrouver dans la presse", a déclaré l'avocat.

Barthélémy Paul Tindano

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes