lundi 26 septembre 2022

Braquages incessants sur la RN1 Ouaga-Bobo : Quelles mesures prises par les compagnies de transport ?

brqag uneDes braquages ont eu lieu les 22 avril, 7 juin,  24 juin et 14 juillet 2022 sur la route nationale 1 (RN1), c’est-à-dire celle reliant Ouaga à Bobo. Ce phénomène inquiète plus d’un. Radars Info Burkina est allé à la rencontre du directeur des opérations des sociétés Transport continent Afrique (TCA) et Transport confort voyageurs (TCV) ce 28 juillet 2022 pour s’imprégner des mesures qui ont été prises par ces sociétés pour sécuriser leurs passagers.

Le Burkina Faso, comme plusieurs autres pays de la sous-région, est confronté à une insécurité depuis quelques années. Cette insécurité se matérialise par des attaques terroristes, ainsi que des attaques à main armée. Ces braquages se multiplient sur les routes, notamment la Route nationale no1 du Burkina Faso, l’axe reliant Ouagadougou à Bobo-Dioulasso, créant la psychose chez les voyageurs.

Cette situation n’est pas sans conséquences sur les sociétés de transport. En effet, selon le directeur des opérations des sociétés Transport continent Afrique (TCA) et Transport confort voyageurs (TCV), le taux de remplissage des cars a chuté. Cela se justifie par le fait que ce sont les élèves et les étudiants qui voyagent le plus en cette période de vacances et au regard de l’insécurité routière, nombreux sont les parents qui ne laissent plus partir en voyage leurs enfants pendant les vacances.

En outre, les intentions de voyage ont baissé, chose qui joue sur les départs du matin. « Le nombre de voyages a diminué. Par jour, nous perdons un voyage dans la matinée. Comme jusque-là les braquages ont eu lieu dans la matinée, les passagers ont peur d’emprunter les cars du matin », a indiqué M. Coulibaly.

Pour sécuriser les usagers face à ce phénomène, des patrouilles sont faites par les forces de défense et de sécurité sur ce tronçon.  La compagnie Transport confort voyageurs (TCV), quant à elle,  a pris des mesures de renforcement des contrôles. Il s’agit de connaître les identités complètes de tous les voyageurs avant tout voyage. « Tous les passagers sont enregistrés sur présentation de la CNIB, du passeport ou de la carte consulaire afin qu’en cas de problème, nous puissions repérer les concernés », informe le directeur des opérations de TCA et TCV. A cela s’ajoutent la fouille des bagages avant l’embarquement ainsi que celle des passagers avant l’accès au bus. Par ailleurs, les bus qui prennent cet axe la nuit sont accompagnés par un service de sécurité. Des mesures sont toujours en cours pour davantage sécuriser les passagers, à en croire ce dernier.

F.S.

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes