dimanche 27 novembre 2022

Burkina : Vers la mise en place d’un comité d’évaluation et de suivi des risques dans les zones artisanales

lptakoL’Alliance pour une mine responsable (AMR) a organisé ce 23 septembre 2022 une table ronde avec les acteurs du secteur minier artisanal et tous ceux intervenant dans le domaine minier. Cette rencontre entre dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet pilote d’installation d’un comité d’évaluation du suivi dans les zones de production artisanales au sein des pays du Liptako-Gourma, à savoir le Burkina, le Mali et le Niger. Les travaux ont permis de peaufiner les termes de référence dudit comité et d’en confirmer les membres.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ainsi que l’Autorité de développement intégré des États du Liptako-Gourma (ALG) ont révélé dans une étude réalisée en 2018 qu’il était important de mettre en place dans le Liptako-Gourma des comités d’évaluation et de suivi des risques dans les zones de production artisanales afin d’identifier les risques, de les évaluer et de les atténuer. Une recommandation a donc été faite à cet effet.

Dans l’objectif de favoriser la mise en place de ce comité au Burkina Faso, l'Alliance pour une mine responsable (AMR) a échangé avec les parties prenantes du sous-secteur de la mine artisanale et à petite échelle. Les participants ont eu l’occasion de s’imprégner du projet et d’énumérer les risques les plus importants de la mine artisanale et à petite échelle. Ce sont, sont entre autres, le travail et l’enlèvement d'enfants dans les sites, la violence psychologique et celle économique qu’ils endurent, les rapts de femmes et de filles, ainsi que les risques sécuritaires. « On a ajouté deux groupes supplémentaires de risques, à savoir ceux liés aux conflits miniers dans les zones minières artisanales et ceux en lien avec les questions de santé, sécurité et environnement. Ces risques sont identifiés en tenant compte des cinq lots de risques qui sont contenus dans les annexes 2 du Guide d’évaluation des urgences », a précisé Désiré Nikiéma, coordinateur national de l’Alliance pour une mine responsable (AMR) au Burkina Faso.

Les discussions ont également permis de trouver des éléments de réponses aux grands points constituant les termes de référence. Ces travaux vont aboutir aux cérémonies de lancement et d’installation du comité, prévues en octobre 2022.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), dans sa dynamique consistant à aider les entreprises à respecter les droits humains et à éviter de contribuer aux conflits par leurs pratiques de production et d’approvisionnement miniers, a adopté un guide sur le devoir de diligence pour des chaînes d’approvisionnement responsables en minerais.

C’est à ce titre que l’OCDE, depuis le début de l’année 2016, travaille avec l’Autorité de développement intégré des États du Liptako-Gourma (ALG) afin de promouvoir et de mettre en œuvre l’utilisation des recommandations du Guide OCDE au sein de ces 3 États du Liptako-Gourma susmentionnés.

Nafisiatou Vébama

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes