vendredi 3 février 2023

Retour à un ordre constitutionnel normal : Créer des plateformes d’union sacrée à tous les niveaux, un impératif

cafepolitique uneLe vendredi 25 novembre 2022, l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique-Burkina Faso (ARGA-BF) et l’Institut néerlandais pour la démocratie multipartite ont tenu la 2e édition du Café politique à Ouagadougou. Trois personnalités, en l’occurrence Kalifara Séré, Aboubacar Sango et Me Guy Hervé Kam, ont communiqué au cours de ce débat politique sur le thème  « Quelles priorités et quelles contributions pour un retour serein à l’ordre constitutionnel ?» Il s’est agi pour ces panélistes d’identifier les priorités actuelles du Burkina en relevant les enjeux et les défis de la transition actuelle et de proposer des solutions pour un retour à l’ordre constitutionnel normal.

Kalifara Séré, consultant, expert en stratégie du territoire et développement, administrateur civil à la retraite, a passé en revue des scénarii qui permettent de sortir de la situation actuelle et de faire des propositions pour un retour à l’ordre constitutionnel normal. Au nombre de ceux-ci, il y a d’abord le scénario pessimiste, stade auquel le Burkina se trouve actuellement, selon l’administrateur civil retraité. Il est suivi du scénario moyen qu’il a appelé scénario de contrôle et de l’autocontrôle par les parties prenantes qui peuvent amener la mitigation des éléments constitutifs du scénario pessimiste. Le 3e scénario est celui de la reprise des démembrements structurels, institutionnels.

Aboubacar Sango, juriste et enseignant-chercheur, lui, a abordé les réformes qui peuvent être faites pour améliorer le système électoral burkinabè. Pour lui, un bon président est celui qui a un bon programme et est capable de le mettre en œuvre. A l'instar des pays occidentaux qui ont œuvré à établir des politiques porteuses de fruits, chose que le Burkina envisage d'ailleurs aujourd’hui, les Burkinabè peuvent aussi s’inscrire dans cette dynamique puisque ce sont des humains comme eux qui l’ont fait, a soutenu le juriste. A son avis, pour y parvenir, réduire l'ampleur de l'argent dans les élections est un devoir afin d'éviter de corrompre les institutions concernées.

cafepolitique 2Il faut également faire des réformes pour que les gouvernants soient davantage responsables. « Je pense que la démocratie ne peut pas s'accommoder de présidents qui ont les pleins pouvoirs et sont malheureusement irresponsables », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, il faut renforcer la citoyenneté car selon lui, « ce que nous vivons est une crise de la citoyenneté ». Et de conclure que la démocratie sans des citoyens responsables est une ruine de l'État.

Boureima Ouédraogo, pour sa part, estime que ce n’est pas la démocratie le problème mais les personnes qui l’animent. « Le café politique est une initiative du débat politique que nous avons organisé. Initialement prévu en octobre passé, c'est finalement aujourd'hui que nous avons pu le tenir à cause de la situation nationale du pays. L'objectif est de mener des échanges avec les acteurs  publics sur les questions traitant des situations dites dangers nationales. Nous anticipons par conséquent les réflexions sur le mécanisme de manière à libérer notre pays. Nous  pensons que la crise sécuritaire est le résultat d'une crise institutionnelle. La population n'a pas souhaité voir un coup d'État en huit mois. Nous avons vu les limites du pouvoir démocratique et celles du pouvoir militaire. C'est là que nous avons compris que le problème n'était pas la démocratie mais les acteurs qui gouvernent le pays. Nous allons résolument disponibiliser les résultats issus de cet échange au profit des personnes qui sont intéressées », a-t-il indiqué.

Me Guy Hervé Kam, lui, pense  qu'il faut inverser la tendance et que chacun doit accomplir sa mission. A son avis, le président du Faso doit veiller au retour de la sécurité, le gouvernement doit travailler à la stabilité de l'État et les forces, pour lui, peuvent travailler pour la contribution à la citoyenneté et à l'unité nationale. Il explique qu’en 21 ans mois il est très difficile de parler de projet de développement. Il pense donc que le gouvernement doit aller à l'essentiel afin de permettre la mise en place d'un régime constitutionnellement légitime. L’avocat a terminé en déclarant que le problème du pays est politique, donc la solution doit aussi être politique.

« Le défi pour nous, c'est d'élaborer des éléments de mesure d'itinéraire afin de mieux nous orienter. Les manquements de cette transition, c’est qu'il n'y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2. A cela s'ajoutent  les dérives au niveau des questions diplomatiques dénoncées par certaines personnes. Il faut qu'ils écrivent leurs opinions afin qu'elles soient mieux élucidées. Je pense que le président peut régler ces aspects avant de mieux mener son combat. Avec cela, nous pouvons aller avec tout le monde et tout le monde peut partir avec nous si tout est bien clair sur des supports. Il faut aussi une union sacrée de notre armée », propose Kalifara Séré.

Selon Boureima Ouédraogo, président de l’ARGA, il ne faut pas arriver au terme de la transition avant d’engager la réflexion sur comment revenir à une vie constitutionnelle normale, d’où le choix de ce thème.

Retenons que le café politique est une initiative de débat public engagé qui consiste à organiser des rencontres avec un certain nombre d’acteurs sur l’animation de la politique nationale, des échanges sur des problématiques considérées comme des dangers nationaux. Un rapport général sera rédigé à la fin des cafés politiques, assorti de propositions qui émanent des débats et de l’intervention des experts. Ce rapport sera proposé aux acteurs politiques, aux gouvernants afin que ceux-ci puissent en tirer profit et mettre en œuvre ce qui est pratique pour le développement du Burkina. Le prochain café est prévu pour le 10 décembre 2022.

Flora Sanou

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes