mardi 25 juin 2024

Lutte contre l’exploitation illégale de l’or : Le Burkina et le Mali renforcent leur partenariat

mtt uneDans le cadre d'une visite de travail, le ministre malien des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, a été reçu en audience par son homologue burkinabè de l’Energie, des Mines et des Carrières, Simon-Pierre Boussim, ce jour  24 février 2023 à Ouagadougou. Objectif de cette rencontre : discuter des questions de   l’énergie, des mines, de l'industrialisation et du commerce afin d'améliorer les activités des mines au profit des deux pays. Cette réunion d’échanges a connu également la participation du ministre burkinabè du Commerce, Serge Gnaniodem Poda. D’autres acteurs du secteur des mines étaient aussi présents.

Le ministre burkinabè de l'Energie, des Mines et des Carrières, Simon-Pierre Boussim, s’est réjoui de la visite de son homologue malien à Ouagadougou. « C'est une satisfaction de voir que la coopération Burkina-Mali se renforce tant au niveau gouvernemental que sectoriel », a-t-il affirmé.

Selon le chef du département de l'énergie et des mines, il s'agit de mener des réflexions sur les questions de l'énergie et des mines pour renforcer l'industrialisation et le commerce des deux pays.

mtt 2Il a assuré que sur la question de l’énergie par exemple, ils comptent renforcer les connexions internes entre les deux pays tout en ayant comme partenaire la république de Guinée qui produit de « l'énergie saine ». Et d’ajouter : « Ensemble, nous allons penser des solutions qui permettront de mettre fin à la fraude de l'or et d'empêcher qu’elle soit une source de financement du terrorisme. En plus, nous allons réfléchir sur comment diversifier le secteur des mines, car il y a aussi le pétrole, l'l’uranium, etc. »

Selon son homologue malien, Seydou Traoré, il est envisagé aussi l'interconnexion des deux pays de sorte que si l'un est dans le besoin et que l'autre est en capacité de production ils s'entraident. « Il est particulièrement important de développer nos synergies   en rapport avec la Guinée pour pouvoir réaliser des ouvrages en commun. Nous avons déjà l’autorité de développement intégré de la région du Liptako », a ajouté le ministre malien.

mtt 3« Je pense que ça s'annonce bien dans la diversification qu'on cherche dans le secteur minier », a déclaré le ministre, qui invite les pays qui ont les mêmes réalités à mettre leurs efforts en commun pour une véritable lutte contre l'exploitation  illégale de l'or.

Le ministre burkinabè du Commerce et de l’Industrie, Serge Poda, a précisé que les échanges ont porté également sur la possible mutualisation des efforts des deux pays en rapport avec la Guinée afin que l'électricité de qualité soit disponible partout dans ces pays. « Nous avons échangé aussi sur la nécessité de créer un réseautage entre les agents économique dans le secteur privé de ces différents pays pour rendre véritables les relations d'échange », a-t-il indiqué.

A noter que le ministre malien Seydou Traoré fait partie de la délégation malienne conduite par son Premier ministre, Choguel Maïga, arrivée hier dans le cadre de la 28e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), qui se tient du 25 février au 4 mars 2023. Le Mali est le pays invité d’honneur à la présente édition.

 Modou Traoré

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
  1. Articles vedettes