vendredi 23 octobre 2020

Soutien à la candidature de Sita Sangaré : Le cadre de concertation a-t-il été mal inspiré ?

federa uneLe 24 février dernier, d’anciens footballeurs regroupés autour d’un cadre de concertation ont lancé un appel à la candidature du président sortant de la Fédération burkinabè de football (FBF), Sita Sangaré. Cette sortie fait des gorges chaudes et les commentaires vont bon train. Approché par la rédaction de radarsburkina.net, le président de l’ASAF-BF, Mamadou Dossama, donne sa lecture des faits.

Ainsi, progrès du foot burkinabè rimerait avec accroissement de la dotation financière des clubs ! C’est en tout cas une des raisons qui a poussé le cadre de concertation, composé essentiellement d’anciens joueurs, à exhorter le président du tribunal militaire, par ailleurs président sortant de la Fédération burkinabè de football (FBF), le colonel Sita Sangaré, à rebeloter à la tête de la Fédé. Parmi ceux-ci, on peut citer Gualbert Kaboré, Drissa Traoré, dit Saboteur, Bemba Touré, Jeanne Thiombiano et Aristide Bancé. Moustapha Semdé est à leur tête.

Après cette sortie, les commentaires ne se sont pas fait attendre. Pour un internaute qui s’est exprimé sur le sujet, notre football est plutôt en chute libre. L’équipe nationale, argumente-t-il, a été vice-championne à la CAN 2013, 3e à la CAN 2017, mais n’est même pas parvenue à se qualifier pour la CAN 2019. « Et c’est cela, l’évolution ? » s’est-il interrogé. Il plaide d’ailleurs pour un audit de la FBF. federa 2Un autre internaute se demande si le football burkinabè disparaîtra si d’aventure Sita Sangaré refuse de se porter candidat à la présidence de la FBF. Pour le président de l’Association des anciens footballeurs du Burkina Faso (ASAF-BF), Mamadou Dossama, l’AAF-BF, pour sa part, a opté de rester en marge de cet élan de soutien. « C’est pourquoi je n’étais pas à cette conférence de presse », a-t-il affirmé. Refusant de se prononcer sur la pertinence ou non de cette initiative de soutien, l’ex-sociétaire d’Anderlecht, laisse tout de même entendre qu’il se prononcera au moment opportun. Du reste, l’ancien capitaine de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) soutient que l’association qu’il préside se contentera d’accompagner celui qui tiendra les rênes de la Fédé.

« Je n’ai pas toutes les informations sur cet imbroglio footballo-financier, donc j’évite de me prononcer pour éviter de me tromper », a déclaré le président de l’ASAF-BF à propos du rififi entre le directeur sportif de Salitas FC et la FBF. Qu’à cela ne tienne, il souligne que cette histoire n’honore pas notre football.

En rappel, le colonel Sita Sangaré achève cette année son deuxième mandat de quatre ans à la tête de la Fédération burkinabè de football (FBF). C’est en juin prochain que le choix du nouveau président se fera. C’est ce dernier qui présidera aux destinées du football national au cours des quatre prochaines années.

 Obissa

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>