jeudi 29 octobre 2020

FBF : Ces défis qui attendent le nouveau président Lazare Banssé

banss uneC'est Lazare Banssé qui a succédé à Sita Sangaré à la tête de la Fédération burkinabè de football (FBF) à l’issue de l’élection du samedi 22 août 2020 à Bobo-Dioulasso. Il a obtenu 94 voix contre 59 pour son challenger,  Amado Traoré. Radars Info Burkina a pris langue avec Assami Tiemtoré, journaliste sportif à 3TV,  pour savoir les défis qui attendent le nouveau président Banssé,  qui ambitionne de faire du Burkina Faso « une grande nation de football ».

Selon le journaliste sportif, les défis sont énormes. « D’abord, le Burkina Faso ne dispose pas de suffisamment  d’infrastructures pour jouer un football professionnel. Le défi majeur, c’est d’abord de mettre nos grands stades, à savoir le stade  du 4-Août de Ouagadougou  et le stade Sangoulé-Lamizana de Bobo-Dioulasso,  aux normes internationales. Ainsi, on pourra accueillir des matchs internationaux et de grandes compétitions comme la Coupe d’Afrique des nations (CAN).

En plus, M. Banssé devra travailler à rendre le championnat burkinabè professionnel.  Pour  que le Burkina Faso soit une nation de football, il faut que son foot soit professionnel et attrayant. Et si on veut un football professionnel, il faut que les joueurs soient bien payés, que les encadreurs soient bien formés et qu’on ait du matériel sportif adéquat pour permettre à tous ces acteurs sportifs de mieux s’illustrer.

Il n’y a pas de football sans supporters et pour que les supporters remplissent les stades, il faut que les matchs soient attrayants.

En outre,  il y a les partenariats qu’il faut sceller pour qu’on ait beaucoup de sponsors. S’il y a un sponsor, le championnat national sera diffusé sur les chaînes nationales et les chaînes privées comme 3TV,   où je suis. Si à l’international on peut suivre un championnat, ça va amener beaucoup de sponsors à miser sur ce championnat  puisqu’il y aura de la visibilité », a-t-il détaillé.  banss 2M. Tiemtoré a aussi évoqué la question de la relève. « Au niveau des Etalons, les joueurs sont vieillissants. Donc il faut une bonne graine de champion pour pouvoir relayer ces grands qui sont en train de partir. On n’a pas encore remporté la CAN. On n’a pas encore joué de coupe du monde. Tout cela doit faire partie des objectifs du nouveau président de la FBF si celui-ci veut faire du Burkina Faso une grande nation de football », a précisé le journaliste sportif à 3TV.

Lazare Banssé  a promis qu’il mettrait son savoir-faire au service du football burkinabè. Mais qu’en est-il de son profil pour le poste ?

« Lazare Banssé est un homme qui est connu du monde sportif au Burkina. Il a été PCA de l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO).  Sous sa houlette,  l’EFO a engrangé beaucoup de lauriers par rapport aux autres équipes. Elle a eu le championnat national, la coupe du Faso à deux reprises. Cela veut dire que Lazare Banssé a été un président qui a eu des trophées. Donc on ne peut pas occulter ce qu’il a fait pour l’EFO. De ce point de vue,  c’est un président de fédération qui va avoir autour de lui des personnes qui s’y connaissent. Il sera accompagné du colonel Sita Sangaré mais il faut aussi qu’il sache s’entourer de personnes qui vont apporter du renouveau.  C’est un président qui ne connaît pas très bien les rouages du football burkinabè mais grâce à l’accompagnement du président sortant,  je trouve qu’il peut le faire. C’est un président qui va beaucoup rassembler, qui va beaucoup apprendre. Il peut être un président exemplaire car il a la volonté. Il travaille sans tapage médiatique. Il a réussi à conquérir 10 ligues de football et c'est déjà un pas. En plus, il n’a pas d’antécédent dans le football. Pour moi, c’est un profil qui peut redonner au football burkinabè son lustre d’antan », a conclu Assami Tiemtoré.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>