mardi 1 décembre 2020

Au sommet des collines de Tiékouyou à Pouni : Jean François Dabiré 1er en marathon et Kobié Nebié 1er en cyclisme 

smet uneLa 2e édition des compétitions Au sommet des collines de Tiékouyou dans la commune de Pouni, province du Sanguié, a eu lieu le samedi 24 octobre 2020. Pour cette édition, 3 compétitions phares, à savoir le mini-marathon pour les filles, le marathon et le cyclisme, ont été organisées par les initiateurs. Emilienne Korogo, élève en classe de 6e, a été première en mini-marathon tandis qu’en marathon, Jean François Dabiré a remporté pour la 2e fois successive le 1er prix. En cyclisme, Kobié Nébié est arrivé premier sur la colline.

Il est 6h en cette matinée et des athlètes se sont regroupés sur la voie Tita-Pouni. Ce sont les compétiteurs en marathon. Au nombre de 27, ils ont une distance de 10 km à parcourir pour arriver au sommet de la colline dont l’ascension fait 1 km. Le maire de la commune de Pouni,  Nébibié Ido, et le président de l’association Afrikulture, président du comité d’organisation de la compétition de l’édition 2020, Babou Zio, sont venus donner le top départ de l’activité sportive.

Quelques minutes après le démarrage, Jean François Dabiré, athlète venu de Ouagadougou, se démarque des autres compétiteurs en se hissant devant avec un grand écart.  Il est allé arracher le fanion de l’arrivée sur la colline en 36 minutes 57 secondes. Il est secondé par Oumarou Nazié qui a mis 38mn 3 s.

smet 2

« C’est un parcours du combattant. Comme je suis un habitué de la course, j’ai tenu la tête du peloton jusqu’à l’arrivée. Le tactique, c’est l’entraînement, c’est le travail », a indiqué M. Dabiré après sa victoire. Il a encouragé les organisateurs à continuer de promouvoir la compétition Au sommet des collines de Tiékouyou, car c’est très important.

Après le marathon, ce fut la compétition des filles. Elles sont au nombre de 8 pour parcourir un distance de 3 km afin d’arriver au sommet de la colline. Emilienne Korogo, élève en classe de 6e, a devancé ses adversaires à l’arrivée en 15 mn 12 s. Thérèse Gué est arrivée 2e avec 16 mn de temps mis.

S’agissant du cyclisme, au nombre de 30 compétiteurs, le top départ a été donné à Tita  pour une distance de 12 km à parcourir.

Kobié, à la tête du peloton, a devancé considérablement ses adversaires pour aller jusqu’au sommet de la colline en pédalant en 25mn 42 s, contre 27mn 22 s pour le 2e Issouf Nagalo.

L’apothéose de cette édition a eu lieu à la mairie de Pouni avec une prestation musicale de la troupe traditionnelle. Le maire Nébibié Ido et le préfet du département de Pouni étaient présents.

smet 3« C’est un sentiment de joie qui m’anime ce soir. Nous pensons déjà à la 3e édition. C’est une très bonne initiative de jeunes venant de notre commune. Nous ne pouvons qu’être fiers de la réussite de cette édition. En termes de perspectives, c’est de rendre la compétition plus visible. Dès à présent, nous allons nous atteler à analyser et voir l’ensemble des partenaires à contacter à temps pour pouvoir réussir mieux la 3e édition », s’est réjoui le maire. 

S'agissant des récompenses, il y a eu la remise des  prix aux 6e, 7e et 8e du mini-marathon. Le plus jeune de la compétition des trois disciplines a reçu un prix.  Les 5 premiers de la commune au niveau marathon ont reçu des prix également. Les 5e, 4e , 3e et 2e des 3 compétitions ont aussi reçu leurs prix.  Emilienne Korogo, première en mini-marathon, a reçu son prix composé  d’une médaille en bronze avec une attestation de participation et la somme de 50 000 F CFA, des mains du président de l’Afrikulture, Babou Zio.

Jean François Dabiré au niveau marathon a reçu un trophée, une attestation et la somme de 75 000F CFA des mains du  représentant des parrains Zéphirin Yogo.

Le premier en cyclisme, Kobié Nebié, a reçu un  trophée, une attestation et la somme de 75 000 F CFA. Son prix a été remis par le maire de la commune de Pouni.

Des attestions de reconnaissance ont été adressées à des structures et personnalités.

Le thème de cette édition 2020 est « Le sport facteur de l’unité, de la solidarité, de tolérance pour une cohésion sociale apaisée ».

« Nous avons constaté que les collines de Tiékouyou sont vraiment un patrimoine. Donc nous avons estimé qu’il faut exploiter ce patrimoine pour promouvoir le sport au profit des garçons et filles. L’édition précédente les dons étaient en nature. Pour cette édition, les prix étaient en espèces pour encourager les marathoniens et les cyclistes.  A la 1re et à la 2e édition, des participants sont venus de Ouagadougou, de Koudougou et de toutes les communes environnantes de la commune de Pouni. Nous en sommes vraiment satisfaits. Nous remercions tous les partenaires qui ont rendu possible la réussite de cette compétition», a déclaré Babou Zio.

Aly Tinto  

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>