jeudi 4 mars 2021

Sécurité routière en période de fêtes de fin d’année : La Police municipale veille au grain avec environ 600 agents et 100 VADS

srp uneAu Burkina, fêtes de fin d’année riment avec déplacements massifs des populations, surtout dans la capitale Ouagadougou. Cette situation occasionne souvent des accidents de la circulation dont certains sont légers et d’autres dramatiques. A l’approche des fêtes de fin d’année 2020, Radars Info Burkina a pris langue avec Adama Pamtaba, chargé de communication de la Police municipale, pour s’imprégner du dispositif sécuritaire mis en place pour réguler la circulation ainsi que des consignes relatives à la sécurité routière.

En prélude aux fêtes de fin d’année, depuis le 15 décembre la Police municipale s'est réorganisée. De concert avec les autres forces de sécurité intérieure, à savoir la   Police nationale, la Gendarmerie nationale et les sapeurs-pompiers, elle a en effet établi un programme de sécurisation de la ville de Ouagadougou pendant les fêtes de fin d’année.

A la Police municipale, ce sont plus de 600 agents qui sont mobilisés. Ils seront présents à une soixantaine de carrefours, avec l’appui d’au mois 100 Volontaires adjoints de sécurité  (VADS).

Une équipe motorisée de la Police municipale va ouvrir la voie pour les évacuations sanitaires dans les centres de santé, vu qu’à cette période les rues sont généralement encombrées.

En collaboration avec l'Office national de la sécurité routière (ONASER), il y aura également  le contrôle de l’éclairage des engins et véhicules sur la voirie municipale. « Nous allons mener des opérations de contrôle d’éclairage ‘’sans phare''. En cas d’infraction ‘’sans phare'', on ne peut pas payer la contravention sur place et continuer sa route. Il faut réparer ladite infraction d’abord. Donc la finalité, c’est la mise en fourrière de l’engin », a expliqué Adama Pamtaba.

Il y a également le désencombrement de la voie publique. Une équipe est mise en place pour travailler à fluidifier la circulation routière autour des marchés .

srp 2De concert avec les autres forces de sécurité intérieure, des patrouilles seront effectuées dans les zones criminogènes.  

Les autres activités qui seront menées pendant cette période sont, par exemple, la sécurisation des lieux de culte pour le réveillon de Noël et le 25 décembre, le contrôle des débits de boissons…  « Nous sommes déjà à pied d’œuvre pour circonscrire un tant soit peu les cas de nuisances sonores dans lesdits lieux», a fait savoir M. Pamtaba.

srp 3La Police municipale va en outre veiller à ce que les produits alimentaires qui seront mis en vente soient sains.

En guise de conseils, la Police municipale demande aux Ouagavillois de limiter autant que possible leurs déplacements. « Ne sortez de chez vous que si cela est nécessaire. A nos sœurs je demande d’être moins ‘’encombrées'' en circulation. Elles doivent adapter leur habillement à leur moyen de locomotion pour plus de sécurité. Par exemple, être sur une moto et porter une tenue très ample constitue un  risque. Généralement, ces habits entrent dans les roues des motos, ce qui provoque des accidents », a conseillé le chargé de communication de la Police municipale.  

En plus, Adama Pamtaba demande  aux citoyens de la ville de Ouagadougou de ne pas trop lever le coude. « Il faut limiter la consommation d’alcool, fêter modérément, car l’alcool et la conduite ne font pas bon ménage », dit-il.

Selon cet officier de police, pendant les fêtes de fin d’année, la plupart des accidents sont dus à l’abus d’alcool et à la vitesse. C’est pourquoi il a profité de l’occasion pour inviter les gens à  modérer leur vitesse.

« A nos jeunes frères je demande  d’être très disciplinés dans la circulation. Pas d’acrobaties sur la voie publique. Il faut toujours bien porter le casque », a-t-il conclu.

Aly Tinto

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

  1. Posting comment as a guest.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
  1. Les Plus Récents
  2. Les Plus Populaires
>